BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

La fécondité écologique

article

L’abondance de ce qui est là

Quand nous parlons d’énergie, nous parlons aussi de nos ressources, qu’elles soient naturelles ou économiques. Pour conclure ce dossier, nous avons voulu vous offrir une réflexion sur la croissance et la fécondité. L’écosystème est une vision globale du m

Par Giovanni Fusetti


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°58
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Cela fait des années que je réfléchis sur le principe de la « soutenabilité » des processus, depuis mes études en écologie il y a 20 ans…

De l’énergie solaire aux énergies fossiles
L’écologie nous explique que la totalité de la nature vit grâce à une seule source d’énergie : le soleil. Si ce n’est les petites bactéries qui utilisent la chaleur de la terre dans les sources thermales. Mais nous allons les laisser là, bien au chaud. La photosynthèse transforme énergie, eau et gaz carbonique en matière organique, vivante. Tout est là. La croissance se passe dans l’accumulation de matière organique, de sol, d’humus, de couches de vie, plantes, animaux et nous autres êtres humains. Le compostage est ainsi le miracle de la création du sol. Les humains, jusqu’à la découverte des énergies fossiles, ont dû suivre dans leur croissance le rythme imposé par la disponibilité énergétique du soleil. L’entité et le rythme de la croissance ont donc été lents. Comme la pousse d’un arbre.La découverte des énergies fossiles, charbon d’abord puis pétrole et gaz, a permis de faire un saut phénoménal et a donné une impulsion unique à la croissance. Mais les énergies fossiles ne sont pas renouvelables, dans le sens qu’elles ont pris des millions d’années pour se créer et qu’il ne sera pas possible d’en créer d’autres. C’est comme si l’on utilisait les économies que l’on a faites pour vivre. Ainsi il existe un parallèle très important à réaliser entre l’écologie et l’économie. La logique que nous avons apprise avec les énergies fossiles abondantes est qu’il n’existe pas de limites à la croissance. L’équivalent économique de ce principe est qu’il n’y a pas de limites à l’argent.

Ressources, capital et travail
L’économie classique se base sur trois éléments : les ressources, le capital et le travail. Les ressources sont les ressources naturelles considérées comme inépuisables et gratuites (personne ne rembourse la terre pour le pétrole, ou le fer ou le bois que l’on trouve et que l’on utilise. Le capital est une convention et les banques peuvent créer de l’argent sans limites. Le travail est la main-d’œuvre qu’il faut payer pour travailler les ressources. Le système fonctionne donc comme ça. Les banques créent l’argent pour payer les ouvriers qui utilisent les ressources naturelles pour faire « pousser » l’économie. Maisons, usines, autoroutes, commerce, marchandises, etc. Les énergies fossiles permettent de soutenir le système et d’aller très loin et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*