BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Un ressenti Conscient

article

Méditer sur nos forces

Comment porter un regard différent sur notre corps et en prendre soin ?

Par Wim Ellul


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°60
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Dans ce mode de vie moderne et de plus en plus urbain, comment ouvrir la porte vers un nouveau « chez soi ? ». La première étape consisterait à reconnaître que nous ne sommes pas faits pour vivre (longtemps) dans ces rythmes artificiels et dans un environnement coupé de sa source, coupé des saisons et de la terre. La seconde étape serait de faire le constat de l'adaptation. Nous n'allons pas éradiquer les villes, ni le progrès technique. Mais nous pouvons, en revanche, définir de nouvelles priorités, revenir à ce qui peut faire sens, redonner dans nos agendas de la place aux courants vitaux de la nature.

Un corps-conscience
Notre conscience, à elle seule, a un impact énorme sur les capacités de régénération de l'organisme. Chaque cellule, chaque organe se renouvellent déjà constamment, portés par une force vitale unique. Pourquoi ne pas commencer par méditer sur nos forces ? Tout est déjà là, dans ma capacité à ressentir, à respirer. Ainsi, méditation et lâcher-prise sont des pratiques fondamentales pour reconnaître que mon corps n'est pas tributaire de ma seule volonté (j'ordonne, il exécute). Il s'agit plus d'une rencontre, d'un échange, que d'une démarche volontariste, qui force encore le corps à aller là où nous l'avons décidé (la GPS attitude…). Je respire et je veux faire de la place à une conception plus douce et respectueuse de mon corps. De nombreux outils sont pour cela à ma disposition (Qi gong, Yoga, Gyrokinesis, Pilates, Wutao…), mais la clé, me semble-t-il, réside dans mon intention et dans mon lâcher-prise, pas dans l'outil.

Des conseils simples
Il est réconfortant de pratiquer en ressentant consciemment un lâcher-prise, un soutien, une coopération du corps, en se nourrissant des éléments à ma disposition (air, lumière…), en laissant de côté la posture mécanique et musculaire. C'est aussi une autre conception de l'effort et de la tension juste qui est en jeu. Tant que nous ne poussons pas notre corps vers un résultat hypothétique, mais que nous allons vers une coopération, un plus grand ressenti, alors ce dernier suivra peu à peu, à son rythme, avec harmonie. N'avez-vous pas senti en apprenant des pas de danse que la fois suivante était plus facile ? Il en va de même pour le ressenti conscient du corps. Une attention particulière devrait se porter sur notre colonne vertébrale. Les postures que la vie moderne exige de nous ne sont pas ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*