BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

De la sororité

article

Sa saveur & son goût

Par Pol Charoy


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 0

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le 1er festival du fé́minin organisé les 10 et 11 mars 2012, à Paris, au Centre d’Arts et d’Ecologie Corporelle, fut pour moi une magnifique surprise. Après avoir accueilli moult manifestations depuis bientôt̂ 10 ans au Centre, celle-ci eut une saveur et un goû̂t tout particulier tant un vé́ritable sentiment de fraternité, ou devrais-je dire de sororité́, imprégna l’ensemble de l’événement : estime et solidarité les uns envers les autres (participants, intervenants, organisateurś) étaient à l’honneur. Certains problèmes inhé́rents à ce genre d’organisation, comme une participante non-inscrite, un retard, un atelier complet, étaient vécus avec compré́hension et sollicitude. Rien ne semblait devenir un problè̀me et ces « chaos éphé́mè̀res » s’harmonisaient spontanément et naturellement, avec fluidité et respect mutuel.
Jamais, malgré́ le succès des précédentes manifestations que nous avons accueillies au Centre, je n’avais rencontré́ cette ouverture et cette disponibilité. Nous avons toujours eu notre lot de personnes prêtes à râ̂ler, à insister pour entrer dans un atelier complet, à̀ exprimer diverses réclamations ; des situations qui nous obligent à beaucoup
de diplomatie et qui nécessitent un large déploiement d’énergie.
Ces incidents sont en général engendrés aussi bien par les hommes que par les femmes. Comme si les enjeux créés par la mixité́ entraînaient une tension réciproque jusqu’au point̀ que certains se désolidarisent et se laissent aller à̀ des critiques exacerbées, des oppositions très « contre », des dynamiques « en dessous »*, signes de frustration et de rejet. Mais au cours de ce festival du fé́minin incarné par des femmes, rien de tout cela. Un « avec l’autre » enthousiaste, un « pour » toujours prêt à soutenir. Comme si chacune et les quelques chacuns pésents se vivaient à la fois « souverains » et au « service » de la cé́lébration, dans une quête sincère des valeurs du fé́minin.
Alors, encore merci au fé́minin et merci aux femmes pour avoir incarné́ cette belle et profonde qualité. Merci aussi pour l’enseignement de cette fraternité toute féminine.
Et à l’année prochaine !

* Ces dynamiques font référence aux Dynamiques de vie,
axes de polarité et archétypes vertueux développés
en Trans-analyse®. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*