BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Fasciathérapie

article

Libérez vos fascias !

Les fascias, tissus conjonctifs élastiques qui enveloppent tout l'organisme, agissent silencieusement sur notre santé. Par l'action manuelle sur ces fascias, et selon les principes développés par la Méthode Danis Bois, la fasciathérapie libère le mouvemen

Par Christian Courraud


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°22
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le terme de fasciathérapie est issu du mot fascia qui désigne l’ensemble des tissus conjonctifs du corps. Ces fines bandelettes sont réparties dans tout le corps, tendues de la tête aux pieds et de la profondeur à la périphérie. Ainsi, le fascia est partout et participe silencieusement au bon fonctionnement de l’organisme. Grâce à ses propriétés élastiques, il absorbe et répartit les contraintes mécaniques. Lieu d’échanges, il joue un rôle métabolique essentiel.
Mais ce qui fait la spécificité de ce tissu et le rend particulièrement intéressant est qu’il est doué de sensibilité et de mobilité : Ce tissu est réactif et doué de mouvements. Au moindre choc, il se rétracte, s’immobilise, se crispe et perturbe l’équilibre général du corps*. Si cette crispation silencieuse persiste, elle peut à la longue engendrer douleurs, fatigue, mal-être ou tensions, voire des troubles fonctionnels. Ainsi, une crispation du fascia axial-profond qui englobe tous les viscères (cœur, poumons, estomac, intestins, etc.) peut être à l’origine de digestion délicate, alors qu’une tension de la membrane qui entoure le système nerveux peut refléter un état psychique anxieux pouvant créer des maux de tête.
Le fascia est ainsi l’endroit dans lequel se tissent, s’organisent à bas bruit de nombreuses maladies. Le plus souvent, ces désordres internes passent inaperçus, à la fois pour le patient, et pour le milieu médical.

La force vitale du mouvement
Un des objectifs de la fasciathérapie** est de rendre leur mobilité aux muscles et aux organes, en libérant les blocages mécaniques, articulaires, osseux, viscéraux et crâniens. Mais la fasciathérapie va beaucoup plus loin puisqu’en sollicitant le mouvement interne au corps, elle cherche à relancer la vitalité de la personne. Ne dit-on pas que le mouvement c’est la vie, et que l’immobilité c’est déjà la maladie ? Le mouvement, ce n’est pas seulement bouger. Le mouvement qui se manifeste, même lorsque le corps est au repos, est différent du mouvement mécanique que l’on fait pour marcher, courir, etc. Le mouvement est une dynamique à l’intérieur du corps**. Lorsque cette dynamique interne lente et continue est perturbée, la maladie trouve un terrain propice à son installation. En revanche, lorsque le mouvement est relancé, le corps trouve une opportunité de se guérir. C'est donc bien le mouvement qui porte en lui-même une dynamique vitale de guérison.
En outre, lorsque le mouvement interne est stoppé, un autre constat se fait jour : toutes les parties du corps qui ne sont plus animées par le ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*