BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Bougez « Tigre & Dragon », bougez Wu Shu !

article



Souvenez-vous de « Tigre et dragon » du réalisateur Ang Lee. Univers de légendes, de mythologies, de contes et d’histoires de fantômes chinois… c’est souvent portés par un rêve que de nombreux pratiquants se sont tournés vers le wu shu, littéralement « en

Par La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°38
Extrait du dossier : Bougez Zen !
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

BOUGEZ YIN : NEI JIA

TAI JI QUAN
Fondateur : selon la légende, cette technique serait née de l’observation d'un combat entre un oiseau et un serpent. Zhang Sanfeng (12e -13e siècle), moine taoïste du Mont Wudang situé au nord-ouest de la Chine, assista à la victoire du reptile qui lui fit prendre conscience de la supériorité de la souplesse sur la rigidité‚ de l'importance de l'alternance du yin-yang et de l'efficacité des mouvements circulaires. La « boxe du faîte suprême » est surtout connue à travers deux styles :
• Chen, de Chen Wang Ting (1600-1680) : pour les amoureux des mouvements spiralés, des postures basses et des fa jing (jaillissement d’énergie). Pour sentir la douce puissance des arts internes et entendre le « rythme swing » de la forme.
• Yang, de Yang Luchan (1799-1872) : pour ceux qui aiment la sobriété, les lignes zen et la sérénité des mouvements fluides et lents.
Et il y a aussi : les styles Wou, de Wu Xu Xiang (1812-1880), Sun, de Sun Lu Tang (1861-1932) et Wu, de Wu Jian quan (1870-1943).
Vertus : développe la coordination, la synchronisation et la souplesse.
Conseils : la lenteur n’étant pas une fin en soi, mais une manière de conscientiser le mouvement, attention à ne pas vous enfermer dans la lenteur, déchaînez-vous !

BA GUA ZHANG
Fondateur : lors d’un banquet donné il y a 150 ans, Dong Hai Chuan (1797-1882) émerveilla de sa boxe le 5e prince héritier de Chine. Celui-ci aurait été initié par un immortel taoïste qu’il appelait mystérieusement « le Taoïste au chapeau jaune ».
Spécificités : « La boxe des huit trigrammes » se pratique en se déplaçant en cercle autour d’un point fixe, les pas glissant, en prenant appui sur la jambe arrière. Très esthétique, le Bagua se caractérise par ses mouvements de paumes, ses techniques tournantes et spiralées.
Vertus : véritable art de combat drapé dans une danse martiale tournoyante, la pratique nous axe au-delà des repères habituels par l’équilibre et la mutation des énergies.
Conseils : elle s’adresse plutôt à des personnes qui ont déjà un schéma corporel de coordination construit par un autre art corporel.

XING YI QUAN
Fondateur : le général Yue Fei (1103-1142) selon toute vraisemblance, mais la légende raconte que pendant la dynastie des Ming (1386 – 1644), Ji Ji Ke, natif de Shanxi, découvrit un ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*