BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Taiji en Allemagne

article

Le souffle d’outre-Rhin

Helmut Oberlack dirige le magazine allemand "Taijiquan und Qigong Journal" consacré à la pratique du Tai Ji Quan et du Qi Gong. Il nous fait profiter de son expérience et retrace l'arrivée et le développement du Taiji en Allemagne.

Par Helmut Oberlack


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°20
Extrait du dossier : Le Tai Ji Quan dans tous ses Etats !
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le Tai Ji Quan fut introduit en Allemagne il y a vingt ans. C´est au début des années 80 que quelques individus, ayant appris le Tai Ji Quan en Asie ou aux Etats-Unis, commencèrent à transmettre leur savoir.

Esotérisme et psychologie
Les premiers élèves vinrent principalement de la vague naissante de l´ésotérisme et des étudiants en psychologie. Le style Yang était prédominant et le Taiji pratiqué comme une "méditation en mouvement" nécessaire à une bonne santé du corps, du cœur et de l´esprit. Dans le milieu des années 80, avec l'essor du "Qi Gong du vol de la grue" en République de Chine, arrivèrent les premiers enseignants de cette méthode, qui devint également très populaire en Allemagne. De plus en plus d´enseignants, passionnés par le Qi Gong et le Tai Ji Quan, désirant transmettre leur savoir, commencèrent à donner des cours, bien que leur expérience personnelle se limitât parfois à quelques années, voire même à quelques mois de pratique. Ainsi, Il fut facile de remplir ses cours et de gagner de l´argent.

Le cercle s'élargit
Avec l´intérêt croissant du public vint s´ajouter la diversité : les "joueurs de Tai Ji Quan" prirent conscience de l´existence de nombreux autres styles (par exemple le style Wu ou le style Chen) et d´une multitude de formes de Qi Gong. Des enseignants chinois, venant de Chine ou des U.S.A, furent invités en Europe et la conséquence fut la naissance de nombreuses associations et organismes représentant un "maître" ou un style.

Le taiji remboursé !
Au début des années 90, l´expansion du Tai Ji Quan décupla. Les universités populaires et les clubs sportifs inclurent dans leur programme ces deux arts du mouvement et les caisses d´assurance maladie organisèrent, dans le cadre de leur programme de prévention, des cours pour leurs membres affiliés. Des allocations furent même octroyées aux assurés des caisses privées s´ils prenaient des cours de Tai Ji Quan ou de Qi Gong. D´autres organismes tels que la formation complémentaire suivirent. Une grande partie de la population prit ainsi conscience de l´existence de ces deux arts du mouvement qui n´avaient en fait plus rien à voir avec l´ésotérisme ou la méditation. Le Tai Ji Quan et le Qi Gong s´intégraient progressivement à la société.

Un enseignement disparate, sans règlementation officielle
Un bon nombre de pratiquants se présentèrent en tant qu´enseignant. La plupart du temps, il suffisait de dire ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*