BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Les déplacements dans le style Sun

article



Les déplacements sont particuliers dans ce style. Les pas se poursuivent sans cesse : quand une jambe avance, la jambe arrière la rejoint talon levé à la fin de la technique ; quand une jambe recule, la jambe avant se rapproche d'elle sur la pointe des pi

Par Philippe Raffort


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°6
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Les déplacements sont particuliers dans ce style. Les pas se poursuivent sans cesse : quand une jambe avance, la jambe arrière la rejoint talon levé à la fin de la technique ; quand une jambe recule, la jambe avant se rapproche d'elle sur la pointe des pieds. C'est une forme de déplacement appelée Huo bu, les "pas dynamiques", étape importante du travail des déplacements dans les styles de Tai Ji, et sur lequel le Sun met l'accent dès le début de l'apprentissage, car cela permet de ne pas rompre l'harmonie recherchée entre le haut et le bas du corps et de conserver les six alignements chers au Xing Yi, les "Liu he". Chaque technique de mains est alors appuyée par un déplacement, ce qui évite toute dispersion. Le souffle interne suit les changements incessants du centre de gravité. On retrouve les principes de la posture de base du Xing Yi, "san ti", en effet le style Sun privilégie les positions avec le poids sur la jambe arrière. Chaque changement d'orientation du corps est accompagné d'un mouvement d'ouverture et de fermeture des bras, appelé simplement "kai he shou". Ce mouvement est répété 12 fois dans la forme traditionnelle et permet de structurer l'enchaînement en 13 sections. Quand les mains s'ouvrent et se referment devant la poitrine, le Qi monte et descend suivant les méridiens Dumai et Renmai. A l'ouverture il monte dans le dos et à la fermeture, il redescend dans le Dantian (ou Tan Tien) et l'estomac. Le méridien du poumon est le premier des douze méridiens et son ouverture est favorable à celles des autres méridiens. Dans ce style, l'esprit est très nettement dirigé vers le travail interne. L'attention est portée aux différents aspects mus par les jeux du Yin/Yang, qui se génèrent et s'appuient mutuellement. Ainsi, quand vous manifestez une action avec la main, c'est une énergie globale qui appuie dans les six directions et la soutient. Au début, il faut se concentrer sur le Dantian, sur ses mouvements d'ouverture et de fermeture quand le souffle y parvient puis sur les montées et descentes du souffle interne, en synchronisation avec les passages du vide au plein. La respiration sera régulière, ténue, et devra être oubliée plus tard. Quand le souffle s'accumule dans le Dantian de manière régulière, il convient, pour éviter les blocages du Qi, de le conduire vers les pieds le long de la face interne ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*