BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Calligraphie

article

Le travail des bases : 3ème partie

La calligraphie est une des merveilles de la culture chinoise. Comme les autres arts, elle obéit aux lois du Tai ji, à savoir l'union harmonieuse du Yin/Yang.

Par Najib Bouchiba


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°6
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Sa pratique vise également à cultiver un meilleur Qi (énergie) en développant plus de calme, de sérénité, de sagesse... tout en acquérant une certaine maîtrise de la technique. Ainsi le caractère dessiné devient l’expression de l'état intérieur du calligraphe, le reflet de la qualité de son Qi. Nous arrivons à la troisième leçon et nous sommes encore en train d'étudier les bases techniques du style "régulier". C'est normal ! Même après quatre-vingts années de pratique, les bases seront toujours nécessaires comme les Ji Ben Gong (exercices de base) du Wushu. J'espère que vous êtes déjà sur les rails de la voie ou bien que vous êtes allés chercher l'aide précieuse d'un bon professeur ! Si c'est la première fois que vous lisez Génération Tao, je vous invite à jeter un petit (ou grand !) coup d'oeil sur les leçons des numéros 4 et 5. La présente leçon portera essentiellement sur les six traits fondamentaux.

Nouveau matériel
Vous aurez besoin d'une rame de papier pelure à 30 grammes de couleur blanche. Le papier pelure est relativement moins cher que le beau papier de calligraphie. En plus l'encre ne passe pas à travers, ce qui protègera d’autant plus vos modèles. Nous allons donc copier les caractères par transparence. Mais tout d'abord un rappel général :

Positions du corps
- Pieds parallèles de la largeur des épaules ;
- Genou dessinant un angle de 90° entre la cuisse et la jambe ;
- Dos droit, détendu, sans toucher le dossier de la chaise ;
- Tête droite, détendue et comme suspendue au ciel par un fil ;
- Épaules relâchées ;
- Coudes ouverts ;
- Poignet posé pour écrire des petits caractères et levé pour des plus grands.

Tenue du pinceau :
- D'un côté : le pouce, l'annulaire et l'auriculaire. L'auriculaire ne touche pas la hampe du pinceau et reste collé à l'annulaire. C'est ce dernier qui touche la hampe du pinceau.
- De l'autre côté : l'index et le majeur.
- La paume forme un angle de 45° avec le plan de la feuille.
- Le pinceau, en position verticale, forme un angle droit avec la feuille.

Préparation du pinceau :
- Si le pinceau est neuf, trempez la moitié des poils dans de l'eau pour dissoudre la colle qui les protège.
- Si le pinceau a déjà été utilisé, trempez-le dans l'eau pour que les ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*