BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Les artisans du Qi

article

Itinéraire d’un apprentissage

Le pratiquant de qi gong est comme un artisan qui apprend peu à peu à mieux connaître ses outils : son corps, son centre énergétique, sa respiration et son attention. Il pourra ainsi manier au mieux, avec subtilité et efficacité, son matériau de vie : le

Par Dominique Banizette


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°30
Extrait du dossier : Spécial Qi Gong
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Qi signifie «énergie», «souffle», et gong, «travail», «force», ou bien encore «œuvre». Selon cette interprétation, qi gong est donc le «travail de l'énergie», sa mise en forme, dans le sens où l'artisan met en forme son matériau pour lui donner une fonction, un objectif, qu’il soit utilitaire, artistique ou usuel. De la même façon, le qi est un matériau constitutif de la vie sur terre, voire de la vie dans l'univers. L'artisan du qi gong, c'est-à-dire le pratiquant, façonne donc, met en forme cette énergie afin de lui permettre de réaliser au mieux ses objectifs. Or, que ce soit pour réaliser une œuvre ou pour façonner un objet, un artisan dispose de différents outils, plus ou moins spécialisés, qu'il va utiliser à différents moments de la fabrication. Le pratiquant, lui aussi, dispose de différents outils, plus ou moins précis, pour amener le qi à son fonctionnement optimal et favoriser ainsi la vie.

Le corps, premier outil de l’artisan
Le premier de tous ces outils est le corps, qu'il va falloir préparer, affiner, ajuster, comme l'artisan prépare ses outils en les ajustant le mieux possible à leur fonction.

1ère étape : l’expérience du corps
Pour circuler, le qi à besoin d'un chemin libre et dégagé de toute tension, ou stagnation énergétique. Pour ajuster sa corporalité* à la libre circulation du qi, le débutant commence donc par détendre ses muscles, ses articulations, et ses tendons, en pratiquant différentes formes de qi gong simples et spécialement adaptées à cet effet. Ces exercices vont, petit à petit, par la répétition régulière, amener le corps à se détendre. Ces formes ont en effet été mises au point avec des objectifs précis et ont été testées depuis des millénaires. Ce sont donc des outils performants quant à l'objectif recherché qui est entre autres la détente des muscles, des articulations, et des tendons. D'autre part, l'apprentissage et la mémorisation de ces formes permettent de poser son esprit sur quelque chose de précis et d'arrêter le flot incessant des pensées. Nous verrons plus loin l'importance du calme mental dans la pratique.

2e étape : l’expérience de la verticalité
Cependant, détente ne veut pas dire «mollesse», et au-delà de cette détente, pour trouver une dynamique, qui, en qi gong, est celle de la verticalité, il est nécessaire d'apprendre au débutant à positionner son corps correctement, entre ciel et terre, et ce, au niveau de la structure ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*