BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Médecine énergétique

article

Chronique d’une clinique chinoise

Que vous soyez familier du Qi Gong ou plus profane en la matière, accompagnez Dominique Banizette dans les rues de Shangaï. Elle vous fera découvrir les coulisses d’une clinique de traitement par le Qi, l’énergie vitale, ses vertus et ses applications.

Par Dominique Banizette


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°16
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Shangaï, univers de contrastes
La rue Huai Haï, large avenue passante et animée, plantée de platanes par les Français à l’époque de la concession, est l’une des vitrines de Shanghaï sur le monde. Les grands magasins : Printemps, Isetan, Maison mode, Beneton, Mac Donald y étalent leurs façades luxueuses, et les Shanghaïens aiment à s’y promener pour y faire leur shopping. Mais si l’envie vous prend de tourner à droite, ou à gauche, vous vous retrouvez soudain dans un univers complètement différent, fait de petites boutiques, grandes comme des mouchoirs de poche, qui présentent tout un bric-à-brac poussiéreux aux acheteurs éventuels. C’est un univers de vélos et de piétons dans lequel les voitures ont du mal à se frayer un passage et n’y arrivent qu’à grands coups de klaxon.
Les gens travaillent et vivent sur le trottoir, car les maisons sont trop petites. C’est ainsi qu’en vous promenant, vous devez vous faufiler entre les chaises et les étagères d’un fabriquant de meubles, ou entre les pièces de mécanique d’un réparateur de vélos. A côté du linge qui s’égoutte entre deux arbres, le cuisto d’un restaurant fait sa vaisselle dans une grande bassine, un grand père se repose sur une chaise basse, un autre fait son Qi Gong, totalement présent à ce qu’il est en train de faire comme s’il n’y avait personne autour de lui.
Là, entre une échoppe de raviolis Chinois et une autre de beignets et de galettes, fabriqués eux aussi bien évidemment dans la rue, j’ai découvert, dans une petite maison claire et confortable, datant de l’époque Française, un havre de paix et de bien-être : une clinique de soin par le Qi Gong*.

Premières impressions
Un parquet bien ciré et légèrement grinçant vous accueille, et tout de suite, l’odeur caractéristique de l’armoise qui brûle emplit vos narines. Vous réalisez intimement dans votre corps que vous êtes dans un lieu de soin particulier, un lieu de soin par des techniques chinoises. Le couloir de l’entrée est vitré. Derrière les vitres bien propres, les médecins détendus et attentifs s’activent auprès des patients qui sont, soit allongés sur des tables de soin, soit assis sur des tabourets selon le traitement en cours. L‘ambiance est calme, active, chaleureuse et gaie. Un regard, plusieurs même, interrogateurs et étonnés, se posent sur moi, lorsqu’ils se rendent compte de ma présence. Mais je ne perçois aucun rejet, juste une question : Que ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*