BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Le Taiji ostéopathique

article

“Embrasser l’arbre”

Ce troisième volet concerne les rapports particuliers existant entre la posture appelée “embrasser l’arbre”, les grands textes classiques de la Chine antique et l’ostéopathie. Il précise les relations existant entre les postures, le bien-être, l’éveil, et

Par Georges Charles , La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°16
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Dans votre premier article, vous faisiez référence à la posture “embrasser l’arbre” ou “se tenir fermement debout” en fonction d’un réglage ostéopathique particulier. De quoi s’agit-il ?
Georges Charles : Une fois encore, il conviendrait de reprendre un peu d’étymologie afin de mieux préciser de quoi il s’agit réellement. Dans “se tenir fermement debout”, Zhan Zhuang, il y a debout : Zhan* (Chan) qui signifie littéralement, ”se tenir debout, se lever, se dresser, s’élever” mais aussi “s’arrêter, stationner, attendre” ainsi que “se conserver, durer et permanent”. De son côté, Zhuang (Chuang) signifie “grand, beau, éminent, fort, vigoureux, ferme, robuste, en bonne santé et fortifier”. Cela désigne donc une posture debout qui, étymologiquement, permet de se fortifier ou de demeurer en bonne santé. Mais, traditionnellement, le terme debout, Zhan, s’oppose à l’assise, au fait d’être assis qui se dit Zuo (Tso). Ce terme Zuo s’utilise fréquemment dans des expressions comme Jingzuo “assis en quiétude” ou Zuochan qui est la méditation “assise” du bouddhisme Chan. Zhan représente donc, par opposition, la méditation debout de ce même bouddhisme Chan. Zuochan se dit Zazen en japonais… Zhanchan correspond donc au Ritsu Zen. Au Japon, le Ritsu Zen englobe des pratiques très diverses comme le tir à l’arc ou la marche rituelle, Kinhin, qui étaient pratiquées parallèlement au Zazen. De ce fait, E. Herrigel a pu, sans contresens, titrer l’un de ses plus célèbres ouvrages Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc. Il est à noter qu’il a préféré le terme “chevaleresque” au terme “martial” pour désigner le Bujustu. Mais, par extension, certains enseignants et pratiquants japonais désignent désormais cette posture debout, utilisée par exemple dans le Taikiken du Maître Sawai, par le terme Ritsu Zen. Au Japon, désormais, Ritsu Zen désigne tant un ensemble de pratiques liées à l’enseignement du Zen que cette fameuse posture. Certains ont donc pu parler de “méditation active” du Zhan Chan ou Ritsu Zen par rapport et par opposition à une prétendue “méditation passive” du Zuo Chan ou Zazen. L’ennui est que tant dans l’étymologie occidentale que dans l’étymologie indienne, chinoise, ou japonaise, la méditation signifie littéralement “agir centré” - de medius = “au centre, au milieu”, et ation de “action”, axion = “agir, faire” -. Dyanna en sanscrit - qui se lit T’ian’na - Channa (Chan) en Chinois et Zenna (Zen) en japonais signifie également “agir avec la conscience du centre”. On peut donc ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*