BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

De la maîtrise à la maîtrise...

article



Qu’est-ce qu’un Maître ? S’agit-il d’un professeur ? d’un guide ? ou d’un gourou ?

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°16
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Qu’est ce qu’un Maître ? Vous qui lisez ces lignes, qu’en pensez-vous ? S’agit-il d’un professeur, d’un guide ou d’un gourou ? De multiples revues proposent des articles et des stages de “maître”. Qui sont-ils ? Des hommes en quête, des illuminés, des arrivistes ?
Vous voyez comme le sujet est sensible, car en écrivant ces quelques mots, j’ai certainement déclenché aussi une émotion en vous. De la colère, de l’indifférence, peu importe. Le maître, on le défend corps et âme, ou bien, si on “l’est soi même”, on se défend d’être une vague copie de tous les noms précités. L’occident est si différent par rapport à l’orient, dans l’approche du maître. Prenons le Japon. Sensei signifie professeur. Vous avez des sensei de dessin, de pâtisserie, ou de toute autre chose. Sensei d’Ikebana : la traduction conforme serait professeur d’art floral, mais voilà que passé de l’orient à l’occident, nous avons devant nous un maître en art floral. Notre imagination d’européen qui rêve des contes orientaux prend le dessus sur la raison. Dans le maître, nous y voyons le savoir, la connaissance, l’initiateur, le père.
Les asiatiques n’ont pas ce critère freudien à leur actif du fait d’un conditionnement culturel, et uniquement de cela. Car qu’ils soient de Chine ou du Togo, l’homme est avant tout un homme, c’est-à-dire fragile dès sa naissance et avec tous les rapports conflictuels liés aux relations enfant - parents. Ainsi le père est la clef de voûte d’un problème de société. Confucius à écrit dans ses pensées : “Celui qui fut mon maître un jour sera mon père toute ma vie”. Le mot “père” est suffisamment ambigu pour ne pas laisser de traces mnésiques de notre vécu d’enfant. Bien sûr nous avons compris ce que voulait nous signifier Confucius. Il s’agit du père spirituel. Pourtant, dans notre subconscient, c’est aussi notre père géniteur ou éducateur. D’ailleurs les gens d’église ne se sont pas trompés en se faisant appeler : “mon père”. En énergétique, nous comprenons forcément ce mot. Le père est Yang par rapport à la mère. Le ciel est Yang comparé à la terre qui est Yin. Enfin le soleil est aussi Yang à côté de la lune qui est Yin. “Mon père” est donc celui qui connaît certains mystères et qui peut m’élever et m’éclairer, à l’instar du soleil, dans ma recherche et mon cheminement. “Mon père” est aussi un initiateur puisqu’il ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*