BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Une voyageuse sur les traces du Tao

article



En embrassant les arts taoïstes, Katy Barcelo a uni en elle son aspiration vers une quête intérieure et sa passion des voyages extérieurs...

Par Manikoth Vongmany , Katy Barcelo


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°9
Extrait du dossier : Femmes du Tao
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’itinéraire de Katy Barcelo illustre justement cette complémentarité alchimique des énergies Yin/Yang puisque deux hommes influencent actuellement sa quête intérieure. Il était important pour nous d’ouvrir ce dossier par une Française afin que la substance dynamique du TAO continue à manifester sa dimension métissée aujourd’hui. Un épanouissement garanti.

Gtao : Katy, peux-tu nous raconter à quel moment a démarré ta recherche et comment as-tu matérialisé ce choix de vivre à fond ton aspiration vers “quelque chose de spirituel” ?
Katy Barcelo : Je suis née en 1960 en Sologne dans le Pays de la Loire et ses châteaux. Aussi loin que je puisse remonter dans mes souvenirs, j'ai toujours été animée d'une soif de connaissances, de liberté et d'absolu avec tous les revers et difficultés que cela génère. J'éprouvais une attirance immense pour l'Orient, en particulier l'Inde et le Tibet. Ma passion était la lecture dans laquelle je cherchais des réponses à mes nombreuses interrogations. Passé 18 ans, je suis partie dans le Sud poussée par l'appel du Soleil, le goût de l'aventure et du voyage. Le “hasard” m'a conduite à Toulouse qu'on appelait aussi “la porte du ciel” en raison de l'industrie aéronautique présente. D'ailleurs à cette époque, j'étais passionnée d'astrologie; celle-ci représentait pour moi une façon de se comprendre en se reliant à l'univers qui nous entoure. Je m'adonnais aussi à la mythologie...

Gtao : L’ambiance toulousaine serait-elle plus favorable pour s’épanouir dans une quête intérieure ? Ou as-tu plutôt trouvé des réponses dans des voyages vers d’autres horizons ?
K.B. : L'arrivée ne fut pas tel un rêve! Au contraire, c'était l'inconnu et la solitude a été difficile. Et puis j'avais trop envie de bouger. J'ai alors voyagé dans quelques pays d'Europe. Au bout de quelques années, cette vie de bohème a commencé à me peser et hélas je n'avais pas réussi à partir pour l'Orient (Ô - RIANT mythique sur lequel j'avais projeté tant d'imaginaire) et les questions étaient toujours là, vibrantes. Si ces voyages extérieurs m'avaient enrichie sur un certain plan, ils ne m'avaient cependant pas apporté de réponses, de ces réponses qui calment, apaisent et apportent du sens. De retour sur Toulouse en 1983 à l’âge de 23 ans, j’ai décidé d'entreprendre une pratique physique qui pouvait véhiculer une dimension intérieure et apporter des éléments de développement personnel. J'ai alors découvert une association qui proposait des cours de gymnastique chinoise. Et c'est ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*