BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

L’âme du corps

article



Notre âme, celle qui nous inspire, qui nous aspire jusqu'à l’irrésistible et inévitable étreinte. C’est par elle, pour elle que nous agissons, parfois inconsciemment, car il n’y rien que nous ne puissions faire qui ne soit jugé par les hommes en bien ou en mal, en beau ou en laid, en grand ou en petit ; rien ne lui est étranger.

Par Imanou Risselard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°15
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Notre âme, celle qui nous inspire, qui nous aspire jusqu'à l’irrésistible et inévitable étreinte. C’est par elle, pour elle que nous agissons, parfois inconsciemment, car il n’y rien que nous ne puissions faire qui ne soit jugé par les hommes en bien ou en mal, en beau ou en laid, en grand ou en petit ; rien ne lui est étranger. Mais d’où peut-elle bien agir, sans que nous ne puissions la voir, au point parfois, de traverser toute une vie sans jamais en déceler la moindre trace et sans en ressentir la présence ? Comment réussit-elle à se soustraire à notre regard ? Comment parvient-elle à échapper à notre vigilance ? D'où puise-t-elle sa force douce, son énergie et sa puissance ? Où peut-elle bien se lover en attendant le moment de l’ultime union, dont elle est seule, à connaître et à choisir le Moment ? Après des années de mutisme liées à ma peur ancestrale d’être persécutée, tout comme ces femmes accusées de sorcellerie et brûlées pour avoir témoigné de leur communion avec la Mère Nature, je rencontrai un livre, un auteur, qui me confirma dans mes sensations explorées lors de séances de taïji : L’Ame de la Nature de Rupert Sheldrake. Ce que j’avais vécu, expérimenté, animé, éprouvé, senti, découvert et réveillé en moi avec mes proches et que je n’osais divulguer à l’extérieur de ce cercle intime, un homme européen, biologiste mondialement reconnu, le décrivait et l’expliquait rationnellement. Grâce à cette rencontre particulière, j’ose enfin rompre mon silence… C’était un jour des plus ordinaires où je jouais au taiji, tranquillement, sans rien attendre, que m’est apparue une évidence. Notre âme, cette précieuse essence, pouvait être là où nous n’oserions pas l’imaginer, pas même un instant… Se pouvait-il que notre propre corps puisse être l’endroit le plus idéal pour qu’elle puisse agir, se sentir en sécurité, protégée par un écrin suffisamment résistant, solide et fluide ? Dans ce moment de communion, j’ai comme été littéralement projetée à l’intérieur de ma colonne vertébrale*, pour y vivre une rencontre avec celle qui s’est révélée pour moi être mon âme. Notre colonne, cet arbre de vie, véritable donjon de protection, endroit secret où se love le mystère de tout le fonctionnement de notre système de vie. Ma culture Judéo-chrétienne ne m’avait pas préparée à une telle rencontre, concrète et biologique. L’image que j’avais de mon âme était à des centaines ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*