BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Voir, sentir, entendre notre Terre

article

Biotao, de la pratique à l’action

Lao zi, afin de goûter à la paix de l’esprit, se retira à son époque, dans la nature, loin des affaires du monde, pour se con-sacrer («se sacrer avec») à la co-naissance («naître avec»).

Par Imanou Risselard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°29
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Lao zi, afin de goûter à la paix de l’esprit, se retira à son époque, dans la nature, loin des affaires du monde, pour se con-sacrer («se sacrer avec») à la co-naissance («naître avec»).
Il y a deux ans de cela, le cahier Biotao, «la voie de l’écologie et du changement», voyait le jour au sein de Génération Tao. Nous avions connu alors des réactions des plus inattendues. D’un côté, les enthousiastes, pour qui le lien entre écologie, société et pratiques énergétiques était des plus évidents, et de l’autre, les sceptiques, pour qui tout cela était plus de la politique que de la pratique! A tout ceux là, je veux dire aujourd’hui que le temps s’est écoulé, et que notre air est encore plus gazé, que notre terre est nucléarisée, que notre mer est mercurisée, que nos eaux de source sont nitratisées… et que nous avons bonne mine lorsque, debout dans un parc, nous prenons la posture de l'arbre, prenant l’air inspiré de quelqu’un de proche de la nature et co-naissant sa propre nature. Et si, après des heures, des jours, des mois, des années de pratique, nous n’avons toujours pas développé notre sensibilité au point de tomber sur cette évidence que la terre, et les invités que nous sommes, sont «uns et indivisibles», pourquoi alors continuer à vouloir croire que nous y sommes reliés ? Oui, pas facile à admettre que nous soyons individualistes au point de ne bien vouloir entendre parler de nature qu’uniquement à travers les images véhiculées par notre pratique. Nous voulons parler par exemple de posture de l’arbre, d’enracinement, de déployer ses ailes, de plonger dans la mer, ou bien encore l’envol dans les cieux… Mais s’enraciner dans quoi ? S’envoler d’où ? Pour aller où ? Plonger dans quoi ? Si ce n’est dans la terre et dans la mer de notre terre. Cette terre qui nous montre tout son amour, par l’attraction qu’elle exerce sur nous tous, afin que nos pas puissent la parcourir de nos espoirs, que nos pieds puissent prendre appui sur elle pour nous élancer avec nos rêves dans le ciel ! Oui, prendre conscience de tout l’amour qu’elle nous porte pour essayer d’entrer dans l’action et se décider à agir dans le «champs boueux» de notre société, sans quoi nous n’aurons bientôt plus d’endroit où nous ressourcer pour nourrir nos espoirs et nos rêves. Aujourd’hui, nous pratiquons tel ou tel style, en attisant trop souvent ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*