BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Parvenir à l’Ultime…

article

Les enseignements de Wilhelm Reich et du Tao

Pour les adeptes du Tao, qui recherchent en toutes choses la parfaite harmonie par l’équilibre des contraires, la femme et l’homme sont les représentants emblématiques du Yin et du Yang, de la Terre et du Ciel. Il convient donc que leur union respecte des

Par Gérard Guasch


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°33
Extrait du dossier : Jing, vivre son énergie sexuelle
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Pour les adeptes du Tao, qui recherchent en toutes choses la parfaite harmonie par l’équilibre des contraires, la femme et l’homme sont les représentants emblématiques du Yin et du Yang, de la Terre et du Ciel. Il convient donc que leur union respecte des règles précises qui leur permettent de s’élever jusqu’à l’harmonie du Cosmos sans gaspiller leur énergie vitale. Ces principes nous ont été transmis par des traités dont certains ont plus de deux mille ans. Les plus célèbres sont le Nei Tching Sou Wen(1) attribué au père de la civilisation chinoise, l’Empereur jaune Huang-ti, où celui-ci dialogue avec son médecin et conseiller Chi-po sur les arts de longue vie, et le Sou Nü King(2) où il dialogue sur l’art de la chambre à coucher avec la Fille candide : Le but du coït est d’équilibrer les énergies, d’apaiser le cœur et de renforcer la volonté. Ensuite vient la clarté de l’esprit ; le sujet ressent un bien-être profond, ni froid, ni chaud, ni faim, ni satiété, le corps en paix jouit. La jouissance de la femme, le non-affaiblissement de l’homme, voilà le bon résultat, dit ce dernier qui précise : Sans coït, l’esprit (Shen) ne peut s’épanouir. Plus tard apparurent les manuels illustrés (dits «livres de l’oreiller») peints sur des rouleaux de soie, que consultaient les amants désireux de parvenir à l’ultime en pratiquant avec art le «Jeu des nuages et de la pluie». Chaque posture, soigneusement détaillée, y était agrémentée d’un titre : «Les papillons dans le soleil voltigent», «Le lapin suce le poil», «Chat et souris dans le même trou»… et de conseils, souvent rédigés en vers. Quant à l’aspect ésotérique de ces pratiques, aujourd’hui dévoilé(3), il fut longtemps jalousement gardé et seulement transmis de maître à disciple.

Un kung-fu amoureux !
La règle du jeu est de provoquer l’autre pour l’amener au comble de la jouissance tout en se retenant soi-même le plus longtemps possible, et vivre ainsi une sorte de Kung-fu amoureux ! Pour l’homme qui veut vivre longtemps (idéal taoïste), il est impératif d’apprendre à livrer de nombreux assauts sans «crever son nuage». Ne pas gaspiller sa semence, c’est économiser son essence vitale. De là, les multiples conseils de contrôle respiratoire et de maîtrise du corps que donnent ces traités.L’homme croit être Yang durant l’acte sexuel. Il se trompe. Quand il pénètre la femme, il est Yang dans le Yin. La ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*