BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Shintaïdo

article

Le jaillissement du cœur

Dans la vaste tradition martiale japonaise, le shintaïdo, fondé par Aoki Sensei en 1965, occupe une place résolument moderne. Cette "nouvelle voie du corps" nous livre un message d'amour, de partage et d'ouverture dans l'intention d'éveiller les conscienc

Par Delphine Lhuillier , Bernard Lépinaux


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°19
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Gtao : Quels sont les principes du shintaïdo ?
Bernard Lépinaux : L'objectif de la pratique, après l'apprentissage de mouvements codifiés, est d'arriver à un mouvement libre qui s'exprime dans Hikari, "jouer avec la lumière".
Dans cet exercice qui se pratique à deux, chacun reste en état d'ouverture pour suivre
le mouvement du partenaire. C'est un échange d'énergies dans lequel l'ouverture et le
centrage du corps génèrent d'autres ouvertures. Mais il faut apprendre dans un premier temps à bien centrer le corps de manière à reconnaître facilement la position du centre de gravité con-tenu dans le Hara. Il existe pour ce travail des techniques particulières et précises de sauts en position accroupie où l'on apprend à descendre le centre de gravité pour faire naître l'énergie et pouvoir se déplacer à partir de ce même centre. Bien sûr, il existe différentes formes de shintaïdo qui permettent aux personnes âgées ou moins physiques de travailler ce principe. Le travail du centre de gravité implique le mouvement et la souplesse du bassin qui entraînent une souplesse dans tout le corps.

Gtao : Le centre de gravité est-il assimilé à l'axe corporel ?
B. L. : L'être humain se déplace de manière horizontale par rapport à la terre, mais l'axe vertical étant associé au lien entre le ciel et la terre où doit se positionner le centre, sa dimension est aussi spirituelle, en reliant le ciel à la terre. On retrouve ces principes dans les formes où sont travaillées des postures basses mais aussi des mouvements d'ouverture et d'expansion, le corps étiré et le regard tourné vers l'infini. Chacun en tire l'inspi-ration qu'il souhaite mais c'est cet esprit qui est présent dans la pratique.

Gtao : Chaque mouvement est-il animé d'une intention particulière ?
B. L. : Le mouvement est porté par l'émotion et l'intention des formes est de nous faire toucher certaines dimensions intérieures. Ainsi l'ouverture est à chaque fois associée, non pas à une fermeture, mais au relâchement. La pratique, en assouplissant le corps et le mouvement, tend à rendre plus souple notre attitude, nos compor-tements et notre réflexion. C'est l'expression même du shintaïdo d'appliquer à l'extérieur et au quotidien ce qui est vécu au cours de l'entraînement mais l'entraî-nement reste expliqué par des techniques.

Gtao : Les techniques nourrissent-elles forcément l'esprit ?
B. L. : L'esprit du shintaïdo est l'ouverture et l'échange mais c'est la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*