BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Acrobat’tao

article

De la fascination visuelle à la réalisation physique

Le parcours martial et artistique d’un enfant téméraire Cyril Quenel-Raffaelli a grandi dans ununivers fasciné et «façonné» par les arts martiaux : il commence à imprégner son inconscient dès la petite enfance par la célèbre série pour enfants «SANKU-KAI»

Par Nadia Hamam


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°12
Nb de pages : 5

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le parcours martial et artistique d’un enfant téméraire
Cyril Quenel-Raffaelli a grandi dans ununivers fasciné et «façonné» par les arts martiaux : il commence à imprégner son inconscient dès la petite enfance par la célèbre série pour enfants «SANKU-KAI», où regorgent acrobaties et postures martiales diverses. A 6 ans, le petit Cyril est initié par son frère Marc au nunchaku, cette arme redoutable développe alors chez lui attention, concentration et précision du mouvement. A 12 ans, il commence à prendre des cours de Karaté-do en club, puis des stages de Nin Jitsu. Son autre frère Bruno l’initie à ce moment à une discipline de combat plus sportive, le full contact qu’il commence à pratiquer «avec tout l’acharnement de celui qui veut en découdre avec la vie», une énergie de survie qui imprègne beaucoup tout ce qu’il entreprend. Il entre à 14 ans à l’école du cirque Annie Fratellini où il commence le rude et académique apprentissage de l’acrobatie au sol avec son professeur Davis Bodjino. C’est un univers où règne une concurrence cachée entre acrobates. Les jeunes apprentis comme Cyril ont dû subir les railleries et les mises en boite de la part des ainés, acrobates confirmés à la recherche de marque d’allégeance des “petits” vis-à-vis des “ainés”. C’est dans cette ambiance de vexation et de défis que notre moinillon-acrobate prit pour modèle à dépasser, les sauteurs de l’école du cirque d’Annie FRATELLINI, Stephane Ode, Stéphane Drouart et Marc Batistel. Tout en prenant des cours de danse classique… (essayez de l’imaginer en pointes…) et de mime. Avec Saïd, son compagnon de travail en acrobatie pure, ils s’entraident mutuellement à progresser. Ils atteignent rapidement un haut niveau. Cyril est alors l’enfant d’une grande famille de mouvement ! Le cirque.Dans ce contexte de classe acrobatique une autre personne allait l’influencer, Pol Charoy qui oeuvrait en pionnier en France pour réaliser le mariage entre acrobatie et Kung Fu Wu Shu en créant entre autre un superbe numéro, le “Pierrot Chinois”. Cyril, plus téméraire que les autres, osa défier le code relationnel du lieu pour approcher et rentrer en relation avec Pol. Et c’est par petites touches amicales que se contruisit leur relation jusqu’au jour où bien plus tard Pol fit venir Cyril qui avait développé une fantastique technique de cascade pour auditionner dans le spectacle de Starmania, mais ceci est une autre histoire... avec une tournée mondiale à la clef.

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*