BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Arts et harmonie de Colmar

article



Quelque part en Centre Alsace, au coeur de la forêt vosgienne... Le dojo de bois craque, l’encens se consume, tout est calme, le vent pur se lève... Des pratiquants de Tai Ji Quan dessinent des arabesques dans la lumière du soleil couchant. Comme mues par

Par La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°7
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Mais revenons un peu en arrière et faisons un peu d’histoire... Comment le Tai Ji Quan s’est diffusé dans le centre Alsace et plus particulièrement à Colmar.....

“ Un grain, dix mille grains ”
Dans les années 70-80, seuls quelques “ huluberlus post-soixante-huitards ” pratiquaient une danse bizarre inconnue jusqu’alors, et réservée à de rares initiés assoiffés d’orientalisme. Parmi eux un petit homme jovial et rieur allait devenir le pionnier de la pratique du Tai Ji Quan à Colmar : il s’appelait Alphonse Stab. Avec Peter, Patrick, Annick et bien d’autres encore, il commençait à faire connaître le Tai Ji. De salles obscures en jardins clairs, de salles de sport austères en jolis dojos boisés, il allait en quelque sorte “ planter la première graine ”.Sa rencontre avec Song Arun, au milieu des années 80 allait être prépondèrante et déterminante pour la fondation de l’association Arts et Harmonie. Song fait partie de la diaspora chinoise qui a essaimé dans le monde entier. Son périple occidental passait par la France, Paris puis un beau jour par l’Alsace, ce sera le coup de foudre... réciproque et le début d’une longue et belle histoire entre les Colmariens et le le Tai Ji Quan. Doté d’une très grande compréhension et d’incroyables facultés d’adaptation, Song devenait très vite “ la pierre angulaire ” de la pratique du Tai Ji Quan et fondait tout naturellement l’association Arts et Harmonie (1), association vouée à la pratique et à l’enseignement de toutes les techniques d’harmonisation de l’être et surtout à la diffusion de ces techniques au plus grand nombre. La première graine avait été plantée, il fallait continuer à semer, à faire germer, pour un jour peut-être récolter.... Homme éclectique, travailleur infatigable, cuisinier (renommé dans le milieu de la cuisine saine et naturelle), musicien à ses heures, son charisme n’ayant d’égal que son talent, Song s’attelait à la tâche et allait donner en quelques années ses lettres de noblesse à la pratique du Tai Ji à Colmar.
Souriant, d’un calme olympien, parfois énigmatique, Song perpétue l’enseignement du maître Chen Liang Chao - maître très renommé pour la pratique du Tai Ji Quan (à mains nues et avec armes) dans la communauté chinoise. Il en est d’ailleurs l’un des derniers successeurs et enseigne maintenant depuis plus de 10 ans le Tai Ji Quan (Style Yang), le Tai Ji Jian (épée), le Tai Ji Tù (sabre), le Qi ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*