BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Massages traditionnels d’Asie

article

Tui Na, Shiatsu, Massage ayurvédique, Nuad Thaï, Massage indonésien

La France découvre depuis peu de temps les vertus des massages : médecine préventive, relaxation ou thérapie. Panorama des massages traditionnels en Asie.

Par Delphine Lhuillier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°21
Extrait du dossier : Spécial Massages
Nb de pages : 8

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’étymologie du verbe "masser" provient de l’arabe massa, c’est-à-dire "toucher et palper". Il aura fallu attendre l’ère des voyages et la rencontre des anciennes médecines indiennes ou chinoises pour que l’Occident découvre cette tradition millénaire. Pourquoi ce manque en Occident ? Pourquoi cette tradition en Orient ?

Le corps en Occident, lieu de transgressions
Si les pratiques relatives au corps s’enracinent profondément en nous dès notre enfance et que la transmission familiale joue un grand rôle dans leur acquisition, la culture judéo-chrétienne telle qu’elle s’est développée en Occident a fait beaucoup de mal à notre vision du corps, lieu de péchés et de transgressions. Au XIXe siècle, le corps et l’expression corporelle étaient le lieu de condamnations morales et religieuses très poussées. Que dire des massages, lors même que le simple fait de toucher devenait intrusion dans l’intimité de l’autre et invitation au plaisir. Le plaisir, l’abandon… interdits, prohibés. Il faut savoir retenir ses désirs, résister au péché. Que de cuirasses et de frustrations seront nées de ce conditionnement nourri par la peur d’être tout droit conduit en Enfer! De même, notre culture et notre système de pensée se délectèrent d’une pensée cartésienne qui séparait le corps de l’esprit, ou plutôt imposait le mental en maître d’œuvre sur tous les aspects de notre vie. Aujourd’hui encore, contrôle et maîtrise, preuves d’une grande force de caractère, ont pris l’ascendant sur l’abandon et le lâcher-prise, comme les activités cérébrales sur le travail physique et manuel. Mais qui contrôle quoi? Il aura fallu les années 60 et 70 pour que naisse une nouvelle génération, jeune et révoltée, prête à faire exploser tous les tabous. Le corps et la sexualité reprenaient leur place dans le tumulte et l’exaltation des sens. Les nouvelles facilités de communication favorisaient le voyage. L’Inde abreuvait l’Occident de spiritualité et d’extase mystique, les âmes se libéraient.

La "globalité" Orientale
Les sociétés dites traditionnelles, dans lesquelles l’art du massage trouve ses origines, se sont forgées dans un esprit de globalité. Dans des pays comme l’Inde, l’Indonésie ou la Thaïlande, la société reste soucieuse de préserver ses acquis traditionnels, le corps restant lié au travail, à la fête, aux rituels religieux placés au centre des activités quotidiennes. Le massage devient le moyen de retrouver une intégrité, une unité morcelée par les aléas du quotidien (un travail physique éprouvant, des angoisses, le stress). Pour se comprendre, il faut respecter ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*