BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

L’Hôpital s’y met

article



Déjà expérimentée depuis quelques années, l’introduction des pratiques du Qi Gong et du Taiji dans les hôpitaux connaît un nouvel essor en France. Deux femmes, l’une kinésithérapeute, l’autre médecin pédiatre, y contribuent au quotidien.

Par Isabelle Sanglier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°35
Extrait du dossier : Le Tao s’invite dans l’action humanitaire
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

« nous avons ressenti le besoin de proposer un travail corporel global », explique la kinésithérapeute Isabelle Sanglier. Elle a participé à l’élaboration du programme de rééducation de l’hôpital de jour psycho-gériatrique (HDJ), quand Bretonneau a ouvert ses portes aux personnes âgées il y a trois ans. Que proposer en effet lors des séances de groupe de kinésithérapie à des personnes dont la mémoire, la pensée, la gestuelle, la présence s’étiolent ? Comment les aider à conserver une gestualité emprunte de sens, à rester ouvertes à elles-mêmes ainsi qu’à leur environnement, à vivre des moments de détente et de convivialité ? C’est à ce moment que l’équipe a rencontré Lionel Nosjean qui enseigne le Tai Ji Quan depuis plusieurs années. Une collaboration fructueuse a pu démarrer : « Nous avons dès lors commencé à pratiquer à l’HDJ une heure par semaine avec la moitié des patients. Et rapidement, nous avons perçu l’intérêt de poursuivre. Au fur et à mesure, la pratique a été élargie à tout le groupe, nous avons augmenté le temps de pratique »… Isabelle raconte.

« Huit trésors » de bien-être
La journée commence par une demi- heure de pratique afin de favoriser la réceptivité aux séances de rééducation qui suivent. Ce moment représente un petit « rituel » d’accueil sécurisant. Il leur donne un repère pour arriver à l’heure, chacun retrouvant rapidement sa place dans le groupe…Lors du cours, l’après-midi, nous commençons par un auto-massage, puis travaillons les « Huit trésors » ou « Pièces de Brocart » et terminons par un massage du visage.
L’attention est dirigée sur les sensations, les mouvements guidés par des images se réalisent lentement et « tous ensemble ». Nous sommes à chaque fois impressionnés par la capacité d’attention, de concentration et le calme qui règne pendant les séances. Nous sollicitons en même temps la coordination, la souplesse articulaire, l’attention, l’orientation spatio-temporelle, la connaissance du corps, et la mémoire. Il en ressort une adhésion importante des personnes à l’activité : elles expriment leur plaisir de bouger, de se détendre. Nous avons ainsi pu observer des progrès : principalement concernant l’attention, le maintien postural, la coordination, la qualité de présence et de réalisation des gestes. Jusqu’à un certain point, l’apprentissage et la mémorisation de certains repères sont possibles. Parallèlement, au cours de la première année se sont ouverts deux cours : un pour les personnes âgées du ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*