BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

Histoire du Wushu

article

Les Taolu dans les arts martiaux chinois

Que vous assistiez à des démonstrations de coups de pieds, de roulades, de sauts, que vous admiriez l’habileté du "singe", la force du "tigre", la ruse de "l’homme ivre", que vous soyiez fasciné par un étrange ballet exécuté au ralenti, que vous voyiez vi

Par Fa Sun


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°11
Nb de pages : 9

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

ORIGINE ET EVOLUTION DES TAOLU
Mais par delà la multiplicité des méthodes, des techniques, des écoles, des styles, vous constaterez que toutes ces pratiques obéissent à une forme commune : le TAOLU, ou série, ou enchaînement. “Taolu” se compose des vocables “tao” qui signifie : “réunir, former un ensemble”, une série qui va d’une position initiale jusqu’à une position finale et “lu” qui désigne l’organisation, le “chemin” du mouvement, c’est-à-dire le “parcours.” Taolu et combat se complètent dans la pratique des arts martiaux. Le combat s’adresse à une population jeune. Il est réalisé dans le but de gagner. Bien qu’il s’appuie sur une technique, la succession des mouvements n’est pas organisée.
Le taolu quant à lui, convient à tout le monde, quels que soient l’âge et le sexe. Chacun pratique selon ses capacités ou ses envies. Peu exigeant en espace et ne nécessitant pas d’équipement particulier, il peut se pratiquer en tous lieux. C’est pour ces raisons que le taolu connaît un tel engouement en Chine. Le taolu fait partie des plaisirs quotidiens, ainsi que de l’hygiène de vie, puisqu’il allie l’utile à l’agréable. Les mouvements sont pensés, organisés selon des règles prédéterminées. Il exprime l’intention du combat, ce qui le distingue d’un enchaînement de gymnastique ou de la danse. Ce peut être aussi des combats combinés, avec un ou plusieurs partenaires. Le taolu comprend une suite d’une douzaine à une centaine de mouvements différents, qu’il faut exécuter dans un ordre établi. Chaque série enchaînée possède un contenu, une structure, un rythme propre, qui lui confèrent un niveau de difficultés techniques et de force à déployer, permettant une gradation dans les capacités physiques. Le taolu, en développant les performances physiques, sert de base et de préparation pour le combat. Mais il touche aussi d’autres domaines tels que la santé par le contrôle de l’énergie, l’art par la recherche de l’esthétique, et l’éthique par la recherche de la vertu.

L’apparition et le développement du taolu, au sein du Wushu, sont intrinsèquement liés à l’évolution de la civilisation chinoise. A l’origine, dans la société primitive (environ 16 siècles avant J.C.), le combat est une nécessité vitale. L’homme se bat à la fois contre les animaux sauvages et contre ses congénères. C’est ainsi qu’il apprend à attaquer avec les poings, les pieds, à esquiver, à parer, à rouler... Il fabrique aussi des armes avec du bois et des pierres. Il ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*