BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Gong Bu

article

La posture de l’arc

Génération Tao ouvre une nouvelle rubrique avec Roger Itier, expert de Wushu, 5e dan, qui revisitera pour vous les cinq postures de base du Wushu et leurs expressions dans différents styles internes et externes. Une manière de renouer avec la globalité de

Par Roger Itier


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°32
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Les postures jouent un rôle fondamental dans la progression d’un pratiquant. Elles sont les fondations sur lesquelles celui-ci s’appuiera tout au long de sa pratique : sans un enracinement solide et une posture adaptée, les arts martiaux internes, Nei Jia, et externes, Wei Jia, peuvent apparaître comme des gesticulations hasardeuses !
Le travail des positions est en quelque sorte le reflet de l’étude des arts martiaux : douloureux, long, pénible, ingrât, mais d’une solidité à toute épreuve. C’est pourquoi la dimension interne est essentielle pour rendre les exercices plus agréables et souples. Ainsi en prenant conscience que vous respirez par les jambes, grâce à une stabilité acquise, vous pourrez mobiliser l’énergie vitale, le qi. A ce moment précis de votre pratique, vous pourrez aussi avoir la certitude qu’un grand pas a été franchi. Comme le dit un proverbe chinois : La route des mille li commence par un seul pas !. Je vous propose que nous fassions le premier pas ensemble avec Gong Bu, la posture de l’arc.

Entre bois, Mu, et printemps, Chun
La position de l’arc, Gong Bu, est une des cinq postures de base du wushu. Les autres positions sont : le pas du cavalier, Ma Bu, le pas assis, Xié Bu, le pas vide, Xü Bu, et le pas rasant, Pu Bu. Chacune de ces positions possède une polarité yin ou yang  et possède une correspondance avec les cinq éléments de la cosmogonie chinoise, ainsi que les saisons. Dans le cas du Gong Bu, la polarité est yang (posture offensive), et c’est l’élément bois qui préside avec le printemps au symbolisme de cette posture. Le bois possède une énergie de croissance. Il apporte l’expansion, le progrès, et ses énergies sont bénéfiques pour un succès matériel. Comme les branches d’un arbre, sa force se propage vers l’extérieur et dans les cinq directions ! Au printemps, la nature et les hommes deviennent plus florissants. C’est la saison des amours par excellence, donc de la croissance. La position de l’arc et de la flèche symbolise comme le petit ange cupidon, la flèche qui transperce le cœur des amoureux.

Le Gong Bu dans trois styles différents
Le wushu étant une culture corporelle regroupant des principes communs entre divers arts et styles, je vous propose d’étudier la posture de l’arc sous trois angles différents comme trois versants d’une même montagne : ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*