BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Watsu

article

Laissez-vous flotter…

Le Watsu est une pratique douce et artistique de libération du corps dans de l’eau à 34°C. Une pratique rêvée pour un accompagnement tout en fluidité de la femme enceinte.

Par Silvia Bellei


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°5 : Naître aujourd’hui
Extrait du dossier : Préparer la naissance
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Watsu est un mot composé de : « water » et « shiatsu » ; autrement dit, une savante combinaison entre l’élement « eau » et la technique d’acupressure japonaise, le Shiatsu. Ce Shiatsu Aquatique est fondé sur le rythme d’une respiration partagée et sur l’harmonisation de l’énergie le long des méridiens. L’eau constitue une médiation exceptionnelle qui transforme la conscience du corps et permet d’entrer directement en résonance avec son intériorité corporelle. Dans une séance, s’alternent naturellement des mouvements de bercement, de relaxation, d’étirement et d’acupressure. Ce voyage permet de lâcher les repères et les ancrages habituels pour aller à la découverte de l’inconnu et à la rencontre de soi-même.

Le retour à l’état fœtal
L’expérience du Watsu peut représenter un retour à l’état primaire, à l’étude de la phase intra-utérine. Le fœtus durant les 9 mois de la gestation enregistre des souvenirs en relation avec l’eau. On sait très bien comment ses sens sont déjà développés et comme il est déjà sensible aux événements et aux émotions de sa mère. Après seulement quelques minutes de flottement dans l’eau chaude, il est étonnant d’observer tout ce qui bouge à l’intérieur de soi. C’est le signe de l’activation de notre mémoire cellulaire. L’absence de gravité rend le corps plus léger, plus fluide dans les mouvements. Les tensions du « faire » se réduisent et la personne dans l’eau peut s’abandonner dans une dimension de vide et de béatitude. Très souvent, ceux qui expérimentent le Watsu pour la première fois partagent une sensation de légèreté comme s’ils volaient ; l’eau devient alors aussi vaste que le ciel, aussi légère qu’un nuage. Cependant l’eau n’est pas synonyme d’extase pour tout le monde, pour certains, elle provoque des réactions conflictuelles ou de peur, car les expériences qui ont accompagné notre parcours de vie sont différentes. Dans ce cas, l’abandon peut se transformer en contrôle, la confiance en rigidité et tension. Le soutien de l’eau est alors si vaste, le soutien du partenaire tellement respectueux qu’il laisse l’espace pour expérimenter ces résistances.
A partir du moment où l’on crée l’opportunité de la reconnexion avec les blessures et la négation (ce qui a été renié), ce qui se produit va dans le sens de la confiance et de l’acceptation. On voit alors à quel point la connexion entre l'eau et l'origine de ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*