BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Du Jing au Shen

article

De l’énergie sexuelle à l’expansion de conscience

L’énergie sexuelle est au centre des pratiques taoïstes : du Qi Gong à la méditation, elle est au cœur de l’alchimie taoïste. Pour le comprendre, il est nécessaire de rappeler son importance dans la médecine chinoise traditionnelle.

Par Yves Réquéna


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°33
Extrait du dossier : Jing, vivre son énergie sexuelle
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L’énergie sexuelle est au centre des pratiques taoïstes : du Qi Gong à la méditation, elle est au cœur de l’alchimie taoïste. Pour le comprendre, il est nécessaire de rappeler son importance dans la médecine chinoise traditionnelle.

L’énergie sexuelle dans la médecine traditionnelle chinoise
Le caractère qui désigne l’énergie sexuelle dans la médecine chinoise est Jing traduit respectivement par «énergie sexuelle», «énergie séminale», «énergie essentielle», «l’essence», «l’énergie la plus précieuse». Comme elle est précieuse, elle est associée au jade, pierre précieuse de couleur verte dont l’origine mythique ne serait que du «sperme de dragon pétrifié». Toujours est-il, en citant les textes médicaux, que cette énergie Jing qui «procède à la procréation» est la même que celle qui «est la base matérielle de tous les métabolismes».

Le rôle des hormones
Il y a donc des notions physiologiques qui évoquent les sécrétions hormonales et en particulier le cortisol, car le Jing est lié au «rein – surrénale», mais aussi aux hormones sexuelles, les œstrogènes et la progestérone chez la femme, et la testostérone chez l’homme. Le fait est que ces derniers assurent la fonction sexuelle, la production des gamètes et supportent le désir sexuel, la libido ; ce qui est le rôle du Jing quand il procède à la procréation. Mais les hormones de la surrénale contribuent également à régénérer l’organisme, après un stress physique ou psychique (1ère étape du stress : sécrétion d’adrénaline, 2e étape de réparation : sécrétion de cortisol, puis 3e étape : sécrétion de testostérone. C’est ici la base matérielle des métabolismes.

Le qi gong peut-il stimuler la DHEA ?
L’hormone déhidrépiandrostène-dione (DHEA) est la précurseure de toutes les hormones sexuelles, chez la femme comme chez l’homme. Elle est produite par la surrénale. Cette hormone récemment devenue star (prise de comprimés après la ménopause et l’andropause pour retarder le vieillissement physique, elle fait l’objet d’expérimentations par le chercheur français Beaulieu), peut aussi être synthétisée par le foie (printemps– vert) si l’on absorbe l’extrait d’igname du Mexique, le Yam. Une expérimentation chinoise a également montré une diminution moins importante de DHEA urinaire dans un groupe de personnes d’âge mûr ou âgé pratiquant le Qi Gong par rapport à un groupe témoin de non-pratiquants. On comprend tout de suite ce que cherchent les auteurs de cette expérience : prouver que le Qi Gong rajeunit ceux qui le pratiquent ou à tout le moins ralentit le vieillissement. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*