BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Juan Li

article

L’école du ressenti

De père chinois et mère cubaine, Juan Li est l’un des plus fervents disciples de Maître Mantak Chia auprès duquel il reçut l’enseignement de la Bioénergétique Taoïste. Il possède quatre atouts importants qui font de lui un excellent pédagogue et un être h

Par La Rédaction , Juan Li


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°21
Extrait du dossier : Le Healing Tao
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Gtao : Quelle est la spécificité du travail de la Bioénergétique Taoïste et quel intérêt les pratiquants d’autres systèmes traditionnels peuvent-ils y trouver ?
Juan Li : Pour quelqu’un qui a pratiqué ou pratique d’autres systèmes comme l'hindouisme, le bouddhisme tibétain, le soufisme et aussi pour des thérapeutes tels que les ostéopathes, les masseurs, les shiatsushi., la pratique taoïste permet une meilleure communication avec le corps, un meilleur ressenti, par exemple la prise de conscience des organes internes. Dans la technique du "sourire intérieur", on obtient une communication intime avec soi-même qui permet de découvrir son maître intérieur, et d’écouter ses propres conseils. On peut ainsi approfondir sa pratique et passer d’une conception abstraite et trop "philosophique", ce qui est un obstacle à la progression du pratiquant, à un ressenti. Dans la pratique des "sons de la guérison", le ressenti permet de s’installer dans le présent. C’est également un moyen pour maintenir une bonne stabilité émotionnelle et améliorer le sommeil. Quant au travail de l’orbite microcosmique, il nous aide à mieux ressentir l’énergie, le souffle vital. En effet, souvent les gens qui ont une pratique énergétique n’ont pas une vision très claire, ni un ressenti de ce qu’ils font exactement. Le ressenti de l’énergie, sa connaissance, la capacité de distribution interne, permet de passer de l’exécution mécanique d’une technique, d’un rite, d’une cérémonie (qui est due à un manque de référence sur l’énergie) à un approfondissement et à une prise de conscience. Le travail sur les méridiens permet une amélioration rapide de la santé. La concentration sur les centres énergétiques qui sont identiques à ceux du système indien ou tibétain, par le travail du sourireinterne et de l’énergie en spirale, active une fréquence plus élevée d’énergie.

Gtao : Etre en bonne santé est important pour un thérapeute. Comment peut-on réellement soigner les autres si l’on se trouve soi-même dans un état de déséquilibre ?
J. L. : Dans le travail de la "chemise de fer", qui est une pratique physique, on apprend la manière optimale d’aligner sa structure pour prendre conscience de ses propres blocages. Ce ressenti donne un modèle personnel de travail, et le squelette se transforme ainsi en une sorte d’antenne cristalline qui augmente la circulation énergétique. Le but est ici de maintenir une certaine qualité qui permette d'accéder aux niveaux supérieurs de la pratique taoïste. Les douleurs ressenties en maintenant la posture nous montrent précisément ces ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*