BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

L’inquisition est de retour

article



Nous avons tous plus ou moins entendu parler de la Sainte Inquisition, organe répressif de l'Eglise censé imposer la pensée unique catholique du Moyen-Age jusqu'à l'âge classique. Le mot Inquisition évoque surtout la chasse aux sorcières et le bûcher, et

Par Jean-Luc Berlet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°13
Extrait du dossier : Biotao
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nous avons tous plus ou moins entendu parler de la Sainte Inquisition, organe répressif de l'Eglise censé imposer la pensée unique catholique du Moyen-Age jusqu'à l'âge classique. Le mot Inquisition évoque surtout la chasse aux sorcières et le bûcher, et est à juste titre devenu le symbole de l'intolérance religieuse. Ce qu'on sait moins, c'est que ce terrible organe de répression est né à l'occasion de "l'affaire cathare" au 13ème siècle. Le roi de France a demandé le concours de l'Eglise pour justifier son génocide dans le sud de la France. Soulignons que la France a été surnommée «la fille aînée de l’Eglise» à l’époque de premières croisades. A ses débuts, l'Inquisition devait donc servir exclusivement à la lutte contre l'hérésie cathare. Il est inutile de rappeler que l'Inquisition a largement outrepassé ses prérogatives d'origine pour persécuter tous ceux qui "ne pensaient pas correctement"… Dans l'affaire du procès de Jeanne d'Arc, l'inquisition s'est retournée contre la France en accusant son héroïne nationale d'hérésie et de sorcellerie avec pour sanction le bûcher des anglais. Ce retournement "karmique" tragique aurait dû davantage faire réfléchir les dirigeants successifs de notre pays qui n'ont eu cesse de répéter les mêmes erreurs…
Ce bref rappel historique n'était utile que pour fustiger le comportement inquisitorial de l'Etat français actuel. Précisons en outre afin d'éviter tout malentendu que cette nouvelle inquisition n'a plus rien à voir avec l'Eglise catholique en tant que telle. Depuis Vatican II, l'Eglise a largement fait son "mea culpa", le récent pardon du pape le confirmant. En fait, tout se passe comme si l'Etat laïque français avait repris à son compte toute l'intolérance religieuse du passé. Désormais, l'Etat français cherche à imposer son point de vue laïque et républicain par toutes sortes de moyens détournés. Les nouvelles victimes de cette inquisition larvée sont les nouvelles religions minoritaires et les médecines alternatives, les unes comme les autres étant taxées systématiquement de sectes. Secte est aujourd'hui le terme péjoratif par excellence. Certes, il existe des mouvement "sectaires" dangereux contre lesquels il faut lutter, mais ce qui est scandaleux et malhonnête c'est l'amalgame qui est fait sur la question. Or, cette technique de l'amalgame est orchestrée par l'Etat français avec le soutien de multiples "lobbies". Il s'agit de discréditer toutes les initiatives échappant au contrôle de l'Etat en leur accolant l'étiquette de secte. Tandis que les nouveaux mouvements religieux sont taxés de sectes indépendamment de toute ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*