BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

La cosmogonie taoïste

article



Comprendre l’acupuncture nécessite un détour par les arcanes de la pensée chinoise. Celles-ci sont composées d’un savant mélange de mythologies et de légendes pour former la cosmogonie (1).

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°7
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Pour intégrer l’acupuncture, il faut en comprendre l’essence. L’histoire de la création de l’univers et des hommes est propre à chaque peuple, et influe sur ses schémas et ses concepts. Même si, quand on les étudie avec attention et dans leur ensemble, on remarque de nombreux points communs, il n’en demeure pas moins que les détails les différenciant, caractérisent une civilisation. On ne peut être réceptif à une théorie si on n’en cerne l’esprit. Il nous faut ainsi remonter dans le temps, bien avant que la Chine rencontre le christianisme et notamment par les jésuites, bien avant qu’un erzatz de taoïsme vît le jour suite à l’invasion de Gengis Khan ; bien avant encore que l’an 0 existe dans notre comput calendérique ; bien avant les écrits trouvés sur des omoplates de cervidés et datées à -3000 ans. En fait, nous sommes dans la proto-histoire d’où émerge un proto-taoïsme, doctrine sortie de la pensée humaine qui a observé et compris l’univers au travers de la nature.
L’histoire commence par un mythe, celui de PAN GU2 que je vous présente sous forme de vers car, à cette époque tout était rythme et musique pour pénétrer la conscience de celui qui cherche.

Autrefois, il n’y avait rien. Si ! le géant Pan Gu qui se contentait de peu de biens. Il vivait seul, avec ses poux. Tendant l’oreille au son cosmique. Ecarquillant ses grands yeux. Dans le noir fécond et mystérieux. Rien, si ce n’est Pan Gu hiératique.10000 ans passèrent et Pan Gu mourut. Son corps explosa en une multitude de morceaux créant avec fracas le ciel et la terre dans un tohu-bohu. De sa tête sortirent quatre colonnes surmontées de chapiteaux. De ses yeux naquirent la lune et le soleil. De ses cheveux poussèrent les arbres,
les fleurs et les plantes. De sa sève les fleuves et les mers s’écoulèrent comme du miel. De ses poux, les hommes se dressèrent sous les étoiles filantes. De sa voix céleste et profonde, le tonnerre gronda. Son dernier souffle se mélangea avec l’Ether. De ce Qi universel le vent s’en nourrit et s’enfla. Sifflant et tempêtant la terre fut entourée d’eau. De cette légende issue du fond des âges, plusieurs points sont à relever.

1) Le mythe du Géant
Il se retrouve dans toutes les traditions. Pour citer les plus connues : la race des Titans dans la ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*