BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TV



» retour

Mythe ou réalité ?

article



Le mythe est une légende sortie tout droit du vécu de l’humanité. Il semble nécessaire que l’ensemble des terriens ait expérimenté une chose intense, voire terrible pour qu’une histoire devienne mythe et soit véhiculée au travers du temps.

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°11
Nb de pages : 4

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Je n’ai pas payé ma facture de téléphone. J’aurai beau m’évertuer à le raconter avec emphase, humour ou sarcasme, ça ne dépassera pas mon proche entourage et ne durera que quelques minutes. C’est anecdotique et de plus il n’y aucune connotation gravissime. Si à l’inverse, il s’agit de la perte d’un être cher, cela touchera toujours les proches mais perdurera un peu plus dans le temps. Alors pour qu’une légende ait pu traverser des milliers d’années, ce n’est pas un deuil mais un holocauste qui s’abattit sur l’humanité ! Un mythe exprime donc une histoire réelle avec une cause et des effets. Edulcorée, modifiée, la légende est pourtant fondée sur une réalité. Il s’agit, pour les civilsations ultérieures, de découvrir ladite réalité, trouver la lettre cachée derrière le mot. Pour étayer mon propos, je prends un exemple commun à tous les peuples sur la terre. Nous retrouvons sa trace aussi bien chez les Dogons que chez les Mayas. Par souci de concision, je bornerai ma quête de l’histoire passée à l’Europe, l’Asie et à l’Egypte.

a / Europe
Adam et Eve furent chassés de l’Eden. Années d’exil qui s’achèvent à l’époque de Noé par le terrible déluge de 40 jours et 40 nuits, détruisant toute vie sur terre, sauf ceux sauvés sur la fameuse arche qui reste bien énigmatique quant à sa symbolique.

b / La Chine
Le monde était équilibré et soutenu par quatre piliers. La Terre, stable au milieu de l’espace céleste, voyait les quatre mers autour d’elle. Mais le génie du vent, Kong Kong, cassa la colonne P’ou tchéou (pilier nord-est), ce qui fit basculer la Terre relativement au sud-ouest. Alors les eaux des mers se rassemblèrent en un endroit et toutes les eaux des fleuves convergèrent vers ce point, recouvrant tout sur leur passage. Il faudra attendre Fo Hi (empereur mythique) afin qu’il dressât des digues et maîtrisât les eaux, asséchant du même coup les terres
inondées.

c / Egypte
Hélios debout sur son céleste char, se levait tous les jours à l’est, parcourait le ciel, et se couchait le soir à l’ouest. Son fils Phaéton lui demandait à chaque instant de conduire le divin char. Hélios toujours le lui refusait. Mais la légende nous enseigne qu’un jour le maître des cieux eut une dette envers son fils et dut lui céder les rênes. Phaéton s’envola alors dans le ciel au commandement ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*