BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TVGRETT

habillez-vous generation tao


» retour

Corps de femmes, transe de femmes

article

Osons réveiller les anciens rituels

Le temps est de nouveau à la célébration de la nature pour enfin éprouver le sentiment de notre existence propre. Poussons la porte de ce mystère pour goûter infiniment à la sève de la vie, grâce aux rites et à la transe !

Par Barbara Schasseur


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°65
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nous sommes à une époque charnière où anciennes et nouvelles valeurs se confrontent. La roue tourne. Dionysos, resté silencieux depuis tant de siècles, nous appelle au son des tambours et des sistres nous invitant à célébrer à nouveau la nature, celle que l’Homme a maltraitée et subjuguée, celle qui sommeille en nous.

L’éveil des femmes
Castrées de l’inspiration divine depuis des siècles, les femmes se réveillent aujourd’hui et ouvrent les yeux… Un cri de honte, un cri de douleur… Qu’avez-vous fait de la terre, qu’avez-vous fait de la vie, qu’avez-vous fait de nous ? C’est l’heure du renouvellement. Mais qui sommes-nous, nous les femmes, dans notre corps, dans la relation à nous-mêmes et à la vie ? Quelle partie de nous reste encore enfouie, endormie comme la belle au bois dormant attendant son prince, ou alors éteinte, perdue, inhabitée ? Osons réveiller les anciens rituels pour faire parler la déesse aux mille visages, l’éternel féminin qui s’est enfui au fond des grottes et des sombres forêts, au plus profond de l’océan. Demandons-lui une nouvelle naissance, ou au moins de guider nos pas car tant de temps s’est écoulé. Les valeurs de la cité et du patriarcat ont maquillé notre corps et notre âme. Allons chercher l’initiatrice, la terrible, la vraie, celle qui porte dans son panier tout l’espoir du monde parce qu’elle est tout simplement la vie… Non pas l’absolu lumineux et aveuglant qui a fait de notre passage sur terre un péché et une honte, mais une ode à la terre et à l’incarnation, à la passion d’être vivante, à la magie des cycles qui ne s’épuisent jamais de renaître.

Puissance des rites et de la transe
Les anciens cultes de la déesse honoraient la vie au travers de la nature et de ses mystères. Les rites invoquaient la transe pour entrer en communion avec les forces même de la nature telle qu’Elle la créait et la recréait à chaque instant. L’origine alors était ce Féminin d’où naît la vie manifestée, dans sa diversité infinie et infiniment dynamique. La Création était adorée au travers du créé, la nature et le mouvement même de la vie ou la vie en mouvement, en transmutation et transformation, illusion et présence comme l’impression de l’âme dans le corps. De tout temps, la transe a été un porte-parole de la déesse, l’extase un porte-parole de la vie. Oser franchir cette porte permet ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*