BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

INREES TVGRETT

habillez-vous generation tao


» retour

Vers une éducation émotionnelle

article

Ecouter, accueillir, sans juger, sans détruire

L’éducation des enfants, la transmission, se situe au cœur des préoccupations des Créatifs Culturels. Les émotions sont souvent dévalorisées ou jugées par le système scolaire. N’est-ce pas là le fruit de nos propres difficultés à les accueillir ?

Par Céline Laly


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°66
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Apprendre est naturel à l’humain, et notamment au petit humain. En revanche, éduquer consiste à former, donner une forme et même « guider hors de », selon la propre étymologie de educare. Or, le propos d’une éducation émotionnelle serait au contraire d’accompagner les enfants (ou les adultes) à explorer leur paysage émotionnel intérieur, dans un apprentissage centré sur les besoins tout en respectant la nature de chacun.

Vivre nos émotions !
Le terme d’intelligence émotionnelle conçu par le psychologue Daniel Goleman et son QE permettant de la calculer (!) est à la mode. Etudes à l’appui, « Psychologies Magazine » écrit que les « winners », ceux qui vivent des vies professionnelles et personnelles plus épanouies, démontrent une intelligence émotionnelle élevée. L’intelligence émotionnelle consiste à accueillir ses propres émotions, à les reconnaître, à les contrôler, et également à contrôler celles des autres. Attention toutefois au risque de contrôler, et peut-être même de manipuler nos émotions ! Les émotions, toutes les émotions, sont nos amies ! Elles nous guident de façon extrêmement juste et subtile et leurs manifestations physiques sont autant de solutions corporelles totalement adéquates et par là même nécessaires à ce que nous vivons… Mieux que de nous apprendre à les contrôler, disons alors qu’une « éducation émotionnelle » juste nous aiderait à vivre nos émotions. Et il y a bien sûr ici tout le vécu, toute l’histoire de l’éducateur qui joue et qui se joue, et ce, de façon interpersonnelle bien évidemment, mais aussi culturelle.

N’ayons plus peur de nos émotions !
Longtemps, sans avoir questionné l’éducation que j’avais reçue, je voyais dans les enfants débordants d’émotions des enfants mal élevés. Et puis, j'ai eu la chance de vivre au Pérou. Sur la côte pacifique, métisse, j'ai rencontré des enfants explosifs ou larmoyants, jamais bridés, qui devenaient des adolescents sereins. Lorsqu'un enfant pleure, il est consolé, tout simplement, et si les pleurs deviennent une tempête, l'enfant reste parmi les adultes à pleurer, les adultes continuent ce qu'ils ont à faire sans l'exclure, sans le punir. Les émotions vont et viennent au rythme de l’océan tout proche. En France, comme la définit le dictionnaire Larousse : « L’émotion est un trouble, une agitation passagère ou un état affectif intense, caractérisée par une brusque perturbation physique et mentale », autant dire que notre culture, ce n’est pas une surprise, est assez peu familière des émotions intégrées au quotidien. Pourtant les petites émotions délicieuses, les sentiments aux milles nuances ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*