BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail

Partenaires - Annonceurs

Heureusement.orgINREES TVGRETT

habillez-vous generation tao


» retour

Astrologie Védique

article

La science de la lumière

De nombreux peuples à travers le monde ont cherché à percer le secret des astres et à interpréter ses influences sur les comportements humains et sociétaux. Moins connue en France que d’autres traditions astrologiques, l’astrologie védique
est inhérente à la culture brahmine indienne. Découverte…

Par Rajeev Pant


Ajouter à la taothèque

Nb de pages : 0

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

L'astrologie est née de la tendance naturelle de l'homme à faire le lien entre les saisons et les mouvements des astres. Tout commence donc par une pratique astronomique d'observation (calculs, production de calendriers) et d'hypothèses de causalité des mouvements des planètes sur des phénomènes terrestres. Progressivement, on établit une correspondance symbolique entre la configuration céleste et des événements terrestres ; une symbolique céleste apparaît.

L’héritage mésopotamien
L'astrologie est la pratique divinatoire la plus répandue dans l'histoire et touche toutes les civilisations humaines (il existe une astrologie égyptienne, maya, arabe, chinoise, hindoue, occidentale, etc.). Les premiers écrits connus concernant les astres remontent à 5000 ans en Mésopotamie (actuel Irak). A cette époque, l'astrologie se confondait avec la mythologie et la religion : les planètes étaient des dieux et les mouvements des astres dépendaient des volontés divines. Les prêtres érudits de Mésopotamie consignaient leurs relevés des mouvements planétaires sur des tablettes d'argile. Jaloux de leurs privilèges, ils ne laissaient pas ce savoir s'échapper de leurs temples. Les savants qui pratiquaient l'astrologie étaient au service du souverain, les centres astrologiques constituant un réseau impérial. Les tablettes d'argile cunéiformes étaient ainsi destinées à l'usage unique du souverain. De la Mésopotamie, l'astrologie se répandra en Inde et en Egypte, puis en Grèce et dans l'Empire romain tout en devenant plus structurée, plus profane et populaire.

L'astrologie védique
Joytish est le nom qui désigne l'astrologie indienne. Il signifie « science de la lumière ». Traditionnellement, les grands astrologues joytish sont des sages et des religieux ; l'Inde se caractérisant en effet par la symbiose du sacré et du profane. Les premières traces de l'astrologie remontent à plusieurs milliers d'années dans les écrits sacrés que sont les Véda. L'origine de l'astrologie indienne est divine, révélée. Les Hindous considèrent les Véda comme existant depuis la création du monde. Pour cette raison, on emploie le terme d'astrologie védique plutôt qu’hindoue.
Contrairement au système astrologique occidental, le système astrologique védique utilise le zodiaque sidéral, basé sur les constellations, plutôt que tropical, basé sur les signes. Ces deux zodiaques sont décalés ; un déplacement de cinquante minutes tous les ans séparant les signes des constellations (la précession des équinoxes). D’autre part, les planètes situées au-delà de Saturne (comme Uranus, Neptune et Pluton) ne sont pas intégrées au système védique car elles n'étaient pas visibles avec les instruments de l'époque (on retrouve cette caractéristique dans l'astrologie arabe). Dans la pratique, la base ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*