BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

La vibration de la guimbarde

article

Juste ressentir

Tombé sous le charme de la musique de ce compositeur chinois vivant en France, GTao ne pouvait que s’intéresser à Wang Li. Ce porteur de modernité redécouvre un instrument vieux de plus de 4000 ans : la guimbarde, si populaire et pourtant si mystérieuse.

Par Li Wang , Sandrine Toutard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°49
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Pourquoi êtes-vous parti de Chine ?
Wang Li : Depuis petit, je suis contre le système présent en Chine. A l’école par exemple, je n’arrivais à trouver aucune liberté, et cela m’a empêché d’être un bon élève. Depuis sept ans que je vis en France, je me suis bien rendu compte que ce n’était finalement pas la faute du système : en réalité, j’étais trop léger, sans patience, je n’arrivais pas à comprendre la Chine, je ne voyais que la surface des choses sans arriver à m’adapter. Mais pour vous répondre plus précisément, c’est par hasard que je suis arrivé là. C’est bien aussi
le hasard…

GTao : Et comment en êtes-vous venu à jouer de la guimbarde ?
W. L. : Il y avait longtemps que j’en jouais, mais pas plus que ça. Comme je ne suis pas quelqu’un de patient, de laborieux, je n’en ai d’abord rien fait. J’ai commencé à vraiment m’y consacrer il y a sept ans quand je suis venu en France. En effet, les choses ne se sont pas passées du tout comme je me les imaginais… Je suis assez naïf ! Je pensais juste à aller ailleurs dans le monde : un pays riche, ou pauvre, n’importe où, mais il fallait qu’on me laisse sortir ! Qu’on me laisse tranquille ! Je pensais changer d’endroit, voir du monde, faire pleins de belles rencontres, mais finalement, je me suis retrouvé seul. J’ai commencé par vivre dans une chapelle à Issy-les-Moulineaux avec des moines séminaristes ! Et ça s’est avéré être une grande chance pour moi, parce que (et pour cause), ils ne m’ont jamais distrait ! C’est à ce moment-là que j’ai commencé à travailler vraiment sérieusement.

GTao : Que diriez-vous de la guimbarde ?
W. L. : C’est un instrument de langage : quand vous en jouez, le son vient de là… derrière vous. Le système de la guimbarde est basique, facile : c’est juste une lamelle qui vibre. La question est de savoir comment faire quelque chose qui ressemble à de la musique avec seulement une lamelle qui vibre… Bien sûr, il existe des exercices, mais il faut aussi beaucoup de compréhension. Avant en passant devant un cd, je pouvais me dire que c’était forcément de la bonne musique puisque c’était sur un disque. Au final, j’ai compris que la musique pouvait être tellement d’autres choses, ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*