BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Se soigner par l'énergie du Tao

article

Un art de vivre

La médecine taoïste est avant tout un art de vivre que les Taoïstes ont appelé Yang Sheng. Une experte en Qi Gong, Dominique Banizette, nous invite à partager ces moments de sérénité et à savourer les énergies de la vie.

Par Dominique Banizette


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°52
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le Tao est vaste et ordinaire. Dans la pensée Taoïste, et en médecine traditionnelle chinoise, la notion de Yang Sheng ou « l’art de nourrir la vie » regroupe un ensemble de pratiques corporelles, alimentaires, respiratoires, et d’apaisement de l’esprit, dont le but est d’entretenir la vie en fortifiant le corps et l’esprit. Tout Chinois encore en lien avec sa tradition connaît et applique ces principes dans la vie quotidienne. Yang Sheng, ne veut donc pas seulement dire avoir régulièrement une pratique de Qi Gong, même si cette pratique quotidienne apporte déjà beaucoup de bien-être. Cela veut dire aussi, être attentif aux aliments que l’on absorbe, à l’air que l’on respire et à la façon dont on le respire, être attentif à l’environnement dans lequel on vit, aux pensées que l’on émet, à celles que l’on reçoit, etc. C’est aussi sur ces différents éléments que le médecin traditionnel chinois va agir, avec tous les moyens dont il dispose, pour essayer de rééquilibrer la circulation de l’énergie chez son patient afin que celui-ci retrouve la santé lorsqu’il l’a perdue.

Gu Qi, l’énergie des aliments
La vie et le Qi sont partout présents et la vie se nourrit d’énergie au quotidien. De même, nous ne nous nourrissons pas seulement d’éléments matériels et notre alimentation n’est pas seulement porteuse de glucides, lipides, calories, vitamines, etc. Elle est aussi porteuse de quelque chose de beaucoup plus subtil qu’en médecine chinoise on appelle Gu Qi : l’énergie des aliments. Cette énergie, non encore quantifiable par des instruments de mesure, même si elle le sera sûrement un jour, est tout à fait qualifiable, si nous sommes attentifs à ce que ressent notre corps lorsque nous ingérons des aliments au cours d’un repas.
La plupart des aliments achetés dans les magasins ou les supermarchés y compris les légumes et les fruits, remplissent notre corps de tous les éléments inscrits dans la liste des ingrédients. Ils le remplissent d’ailleurs généralement trop, mais ils ne le nourrissent pas de cette énergie vivante et subtile que l’on nomme Jing Qi, l’énergie essentielle, et que possèdent par exemple les légumes de notre jardin. Il n’est qu’à voir la joie que nous éprouvons lorsque nous avons le plaisir de déguster un plat de carottes, de haricots verts ou de poulet rapportés de la campagne le week-end ou offerts par notre voisin. Hormis le plaisir du goût, nous avons clairement la sensation ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*