BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Changer de vie

article

La chronique des Créatifs Culturels

Nicolas Briet a décidé de quitter l’industrie pharmaceutique pour se consacrer à la création d’un Eco-centre, plus en cohérence avec ses aspirations et ses valeurs.

Par Nicolas Briet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°54
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nicolas Briet, avant de « changer de vie » travaillait dans l’industrie pharmaceutique depuis 8 ans : Au départ, j’aimais beaucoup ce que je faisais. C’était passionnant. Comprendre la structure et les fonctions des principes actifs de plantes, les molécules bio-actives. Comment celles-ci interagissent sur les systèmes vivants. Mais au bout d’un certain temps, sa façon de penser et ses valeurs commencent à bouger : Je changeais, et mon métier, lui, ne changeait pas. J’ai travaillé sur la conception d’anxiolytiques, or, je connaissais des méthodes autres que les produits chimiques pour traiter l’anxiété. Je me suis donc retrouvé en décalage par rapport à mes convictions et mes valeurs. Je devais soigner avec des produits toxiques alors que j’étais convaincu que ce n’était pas la meilleure approche ! Ca faisait 5 ans que j’essayais de changer de voie. Puis en 2006, c’est le déclic : J’ai eu envie d’aller plus loin et de faire véritablement quelque chose pour transformer la société. J’ai eu l’idée de créer un centre alternatif où l’on peut stimuler ses réflexions, rencontrer des personnes dans la même dynamique et trouver une grande ouverture d’esprit.
L’aventure peut dès lors commencer, mais il lui faut trouver un lieu. C’est chose faite en 2007. Avec quelques amis, Nicolas crée l’éco-centre du Tiocan, face à Genève, dans le pays de Gex : J’ai appris et expérimenté beaucoup de choses ces 10 dernières années et j’ai maintenant envie d’incarner cette nouvelle conscience que j’ai pu découvrir. L’idée est vraiment d’expérimenter de nouvelles manières de vivre ensemble, plus constructives et coopératives. Et pas seulement. L’objectif écologique se trouve aussi au centre du projet : Nous sommes vigilants aux conséquences environnementales de nos activités : à notre consommation d’eau, à la nourriture que nous achetons. Nous tentons de consommer local, bio et de saison. Nous utilisons un four solaire pour chauffer l’eau et cuisiner. Nous trions nos déchets et tentons d’en produire le moins possible. Nous investiguons de nouvelles manières d’accomplir les tâches quotidiennes, mais de manière plus écolo. Ensuite, nous partageons nos expériences avec toutes les personnes qui passent par le Tiocan et celles-ci peuvent décider de l’intégrer dans leur vie ou pas.
Stages de chant improvisé, de communication non violente, d’écologie profonde, de prise de décision et rassemblements de Créatifs Culturels sont au programme du centre. L’expérimentation des méthodes participatives comme la sociocratie*, l’utilisation du consensus dans les prises de décisions, ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*