BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Médecine & Qi Gong

article

« Le Qi Gong est un art de santé. »

Le Dr. Denis Colin, spécialiste des médecines chinoise et occidentale, nous partage sa vision sur les liens qui unissent le Qi Gong à la médecine chinoise.

Par Delphine Lhuillier , Denis Colin


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao spécial hors-série n°6 : Qi Gong, art de santé
Extrait du dossier : Les acteurs du Qi Gong en France
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Quel lien faites-vous entre Qi Gong et médecine chinoise ?
Denis Colin : Par sa nature, le Qi Gong est un ensemble d’exercices physiques, intellectuels et respiratoires dont le but est d’améliorer la quantité, la qualité et les modes de circulation du souffle vital : le Qi. C’est la définition même du but de la médecine chinoise. Sa pratique se situe au-delà de la technique. C’est de l’expérience, un savoir-faire et de l’intuition. En conséquence, le Qi Gong est un « art » médical. Et cette définition est valable pour la médecine chinoise en général.

GTao : Il existe un Qi Gong spécifiquement thérapeutique. Comment le pratique-t-on ?
D. C. : Il existe deux façons de pratiquer le Qi Gong : pour soi, c’est-à-dire pour s’équilibrer soi-même, ou sur les autres en intervenant par des traitements. Pour le praticien en médecine chinoise, les deux sont liés.

GTao : Et comment ce Qi Gong « médical » s’est-il développé ?
D. C. : En Chine, des soignants, pour faciliter la vie de leurs patients ou d’un certain nombre de personnes, à un niveau thérapeutique ou plus spirituel, ont organisé des manifestations publiques et fait réaliser des exercices à cent, voire deux mille personnes en même temps, comme Yan Xin par exemple. A savoir que le Qi Gong a été très en vogue en Chine entre 1985 et 1995, prenant une place alors occupée par la pratique du Taiji qui nécessite un investissement personnel différent du Qi Gong. Les exercices de Qi Gong sont en effet en général plus courts et moins complexes. Ce qui ne veut pas dire que le Qi Gong soit plus simple… Cette vogue chinoise est alors arrivée en France. Les Français se sont dits plutôt que d’enseigner de la gymnastique, pratiquons le Qi Gong et les personnes se sentiront mieux dans leur tête et dans leur corps. Mais beaucoup n’ont pas tenu compte qu’il était nécessaire de connaître les bases de la médecine chinoise.

GTao : Selon vous, un enseignant de Qi Gong devrait donc être formé à la médecine chinoise ?
D. C. : Je fais la différence entre l’enseignement d’un Qi Gong dit « général » et d’un Qi Gong « médical ». Il existe en effet aujourd’hui, d’une part des méthodes qui s’adressent à tous, pour préserver et améliorer l’équilibre général de la personne, et d’autre part ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*