BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Un diplôme, ça sert à quoi ?

article



Dès qu’elle se développe, toute discipline doit pouvoir être évaluée et certifiée. Dans le cas du Qi Gong, des diplômes ont déjà été créés. Quel est leur intérêt et leur contenu ?

Par Dominique Banizette


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao spécial hors-série n°6 : Qi Gong, art de santé
Extrait du dossier : Qi Gong & société
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Un diplôme est à la fois un label de qualité qui permet aux pratiquants d’avoir accès à des enseignants convenablement formés et aux futurs enseignants d’avoir des points de repaires précis quant au niveau de pratique nécessaire et aux connaissances requises pour commencer à transmettre cette technique.

Mesurer le niveau de compétence
Le Qi Gong n’est pas comme on pourrait le croire en tant que néophyte une simple gymnastique douce. Sous ses dehors calmes et tranquilles, relaxants, cette discipline est d’une extrême efficacité sur la santé corporelle et psychique des personnes qui le pratiquent. C’est cette efficacité même qui oblige les personnes qui le transmettent à une grande attention et à un bon niveau de compétence. D’origine chinoise, le Qi Gong appartient à une culture pluri-millénaire, et fait partie de la médecine chinoise. S’il n’est bien sûr pas nécessaire en tant que pratiquant de se plonger dans l’étude de l’historique de cette pratique et de la culture à laquelle elle appartient, il sera par contre indispensable à un enseignant de le faire. Lui, devra en effet comprendre l’essence et le sens de cette pratique, d’où elle vient et quelle vision du monde la sous-tend, afin de ne pas la dénaturer, mais de transmettre ces éléments constitutifs de la pratique à ses élèves. Il lui faudra par exemple bien différencier le Qi Gong d’une gymnastique, afin d’aller vers la détente du corps et de l’esprit, recherchée dans le Qi Gong, et non pas vers la tonification musculaire souhaitée dans la gymnastique. Il devra aussi comprendre et sentir que cette pratique est un « art corporel » dans lequel on développe plutôt la sensation, que la réflexion ou l’analyse.

Comprendre les bases de l’énergétique chinoise
Le Qi Gong étant un art de prévention, de bien-être et de santé, il sera tout aussi indispensable à l’enseignant de comprendre les bases de l’énergétique chinoise, afin qu’il puisse accompagner l’évolution de ses élèves dans la pratique. Connaître par exemple les liens existant entre le geste produit et répété et son action énergétique sur la personne, entre un mode respiratoire et ses conséquences, ou encore comprendre la différence entre une gestuelle simple et une gestuelle accompagnée de points de concentration précis… Tout ceci sera une aide précieuse pour le professeur. Tout autant qu’une formation continue en anatomie du mouvement afin que les enseignants soient à même de comprendre la mécanique des mouvements qu’ils enseignent ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*