BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Entretien avec Dominique Banizette

article

Ce chemin continue à nourrir mon être profond. 

Dominique Banizette nous partage à quel point le principe taoïste du Yangsheng l’a conduit à vivre en

Par Dominique Banizette


Ajouter à la taothèque

Extrait du dossier : VIVRE SA VOIE
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Qu’évoque pour vous « Vivre sa voie » ?

Dominique Banizette : Vivre sa voie a commencé pour moi lors de ma rencontre avec le Qi Gong. Je cherchais depuis très
longtemps un chemin, une façon de vivre ma vie diffé-remment. Lors d’un stage avec Minoru Hoshino, j’ai senti tout de suite que l’art du Yangsheng allait réorienter ma vie. J’ai commencé à pratiquer chaque jour, et cette « voie » que je cherchais depuis
longtemps s’est ouverte. De nombreux changements se sont opérés en moi, sur les plans physique, émotionnel, spirituel et, pas
à pas, ce chemin qui m’a amené jusqu’à aujourd’hui, continue à nourrir mon être profond et à m’apporter beaucoup de joie.

GTao : Qu’est-ce que le Yangsheng pour vous ?
D. B. : « Nourrir la Vie » est universel et existe de tout temps, dans toutes les civilisations, y compris la nôtre. Tout l’art des Taoïstes est d’avoir développé, nourri, « conscientisé » et formalisé ce principe de Yangsheng de façon très précise. D’en avoir  fait un art. Souvent on nourrit la vie, mais on ne le sait pas vraiment. On nourrit la vie comme on nourrit un enfant qui arrive sur  erre : de lait, d’amour, de sentiments, de relations avec ses parents puis avec le reste du monde ; on le nourrit d’études, on nourrit son esprit… mais on ne le fait pas forcément de façon consciente. Le Yangsheng a été développé sciemment ; il s’agit non seulement de nourrir l’enfant, mais de continuer ce nourrissement profond et fondamental de la vie à travers les différents âges ; en développant des éléments de diététique, de pratique, de méditation, de soins au corps et à l’esprit… et cela pour vivre sa vie le mieux possible. Les Taoïstes ont développé ce principe parce qu’ils vivent beaucoup plus que nous dans le présent, dans l’instant, alors que nous nous projetons souvent dans un futur hypothétique, voire dans un après-la-vie qui serait meilleur. Développer la recherche de bien-être dans la vie de tous les jours favorise l’art du Yangsheng, ce nourrissement de la Vie, aujourd’hui, là où elle est.

GTao : Qu’est-ce que le Yangsheng permet ?
D. B. : Aller vers l’ouverture que représente le nourrissement de la vie permet à la vie de s’écouler librement à l’intérieur de soi. Yangsheng nous propose de redevenir perméables au souffle pour qu’il puisse de nouveau s’écouler en toute liberté ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*