BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Quelles écoles pour quelle pratique?

article



De nombreuses écoles de Feng Shui se sont développées au fil du temps (on raconte qu’à l’époque des dynasties Tang et Song, il y en avait une centaine !). Aujourd’hui, on distingue principalement deux méthodes, les écoles de la forme ou de la boussole, et

Par Pierre Lagorce , Valérie Marion


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°22
Extrait du dossier : Feng Shui, l'harmonie de votre habitat
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Deux grandes écoles de pensée se sont dégagées de l’observation des phénomènes naturels par les maîtres de Feng Shui : l’école des formes et
l’école de la boussole.

L’école des formes et configurations
Appelée Xingshi ou méthode de Guanzhou par référence à son origine géographique, la province de Canton. Son principal représentant est Yang Yun Song qui vécut au IXe siècle sous la dynastie des Tang. Elle est fondée sur l’observation et l’intuition, en insistant sur la configuration du terrain et ses caractéristiques, sa position et son orientation dans l’espace. On observe les montagnes, les collines, les cours d’eau, la végétation, les vents dominants, l’ensoleillement, les précipitations, la nature des roches sous-jacentes et du tellurisme, tous ces facteurs qui concourent à établir la qualité du site. Comme on le voit, cette démarche est surtout adaptée aux régions montagneuses où les repères topographiques abondent.

L’école de la boussole
Appelée aussi Ecole du compas, Luo Pan, ou Ecole des Orients et des positions, Fang Wei, ou école du Fu Jan, lieu de résidence de Wang Zei, son principal idéologue, né au Xe siècle, sous la dynastie des Song. Elle s’inspire d’une approche analytique abstraite. Sa méthode s’appuie sur la connaissance de Yin-Yang, des cinq éléments et des huit trigrammes du Yi Jing. Par exemple, une colline Yang doit être orientée face à une direction Yang, une colline Yin face à une direction Yin, ceci de manière à ne pas créer d’opposition. Cette démarche est plus utile dans les grandes plaines afin de reconnaître la direction favorable sans faire appel au relief, qui dans ce cas est relativement absent. Depuis la fin du siècle dernier, les maîtres de Feng Shui pratiquent les méthodes des deux écoles tout en conservant leur appartenance à l’une des deux. (P. L.)

Interpréter les signes
Contrairement à une idée répandue en Occident, le Feng Shui traditionnel chinois n’oppose pas l’école de la forme à celle de la boussole. La boussole sert à interpréter de façon très précise l’impact de la forme, donc de l’environnement sur les habitants. Par contre, les deux écoles de base du Feng Shui sont le San He (avec le Pa Chai/8 Maisons) et le San Yuan (Neuf Etoiles Volantes) et elles nécessitent toutes deux l’utilisation de la boussole.
Le Pa Chai (8 Maisons) nous permet d’aborder le Feng Shui fixe qui ne bouge pas et qui est propre à chaque ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*