BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Le Souffle de la transmission

article



Dès ce numéro, et pour chaque parution, Génération Tao ouvre son espace rédactionnel à la découverte de praticiens (ennes), formateurs (trices), pratiquants (es) et écoles à travers la France. Cette année, le centre Imhotep fête ses 10 années d’enseigneme

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°36
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

C’est l’histoire d’un enfant qui traverse la vie. C’est l’histoire d’un homme qui réalise que, garant d’un savoir, il se doit de le transmettre afin que celui-ci ne se perde pas dans le puits de l’ignorance. Cette histoire, j’aimerais vous la conter. Que vous soyez intéressé par l’acupuncture et que vous souhaitiez la découvrir ou bien que vous ayez un rêve à réaliser, cette histoire est pour vous car elle est la représentation réelle et tangible qu’une volonté bien appliquée et qu’un cœur serein viennent à bout de toutes les difficultés.
J’avais neuf ans quand je fis mes premiers pas sur un tatami d’aïkido. J’en avais dix-huit quand je partis au Japon. Le Japon ! Monde de contradictions. Des maisons aux cloisons de papier où règne le silence, et dehors le tumulte de la ville. Monde du langage des femmes et de celui des hommes. Monde du Yin et du Yang. C’est dans ce terreau que je découvris l’acupuncture.
Je me promenais un jour avec mon maître quand celui-ci me dit :
- Regarde l’oiseau noir !
- Il n’est pas noir, il est blanc, dis-je.
- Tu as encore beaucoup à apprendre me répondit-il.
Je comprendrai bien plus tard que nous ne voyons pas le monde tel qu’il est mais tel que nous sommes.
Rentré en France je continuerai à étudier l’acupuncture avec deux grands professeurs : Charles Laville-Méry et Jean-Louis Blard. 1982, me voilà diplômé. Début d’une longue période de recherches en acupuncture afin de comprendre comment tout ce système, de soin et de philosophie, fut édifié. En 1992, le voile de l’incompréhension se lève et le désir de transmettre s’impose à moi comme une évidence. Je ne suis qu’un maillon de cette longue chaîne de savoirs.
En 1994, entouré d’amis fidèles, de qualité tant technique que pédagogique, le centre Imhotep voit le jour. Pourquoi avoir choisi un nom égyptien ? Imhotep était un architecte sur terre et un médecin au ciel. Il était ainsi le paradigme de l’homme entre ciel et terre, socle de l’acupuncture traditionnelle.
Depuis dix ans les promotions se succèdent. L’enseignement reste assez unique en France(1). Trois années d’acupuncture traditionnelle plus une année pour présenter son mémoire. A l’issue de ces quatre années, l’élève qui obtient son diplôme devient thérapeute en acupuncture traditionnelle. Maintenant son chemin lui appartient. Entre le premier étudiant rentré au centre Imhotep et ce nouveau thérapeute, dix années se sont écoulées. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*