BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Petite nature

article



La maison de la culture du Japon de Paris accueille, jusqu’au 3 juillet prochain, deux jeunes artistes japonais.

Par Cécile Bercegeay , Isabelle Martinez


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°33
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La maison de la culture du Japon de Paris accueille, jusqu’au 3 juillet prochain, deux jeunes artistes japonais, Kôichi Kurita et Yoshihiro Suda, dont les œuvres effleurent la question de l’ambigüe frontière entre naturel et artificiel. L’un est fasciné par les nuances chromatiques infinies de la terre, l’autre, par les fleurs et les plantes qui parviennent à s’épanouir dans le milieu urbain. La première œuvre de Kôichi Kurita est une merveilleuse mosaïque constituée de 500 petits cônes de terre disposés comme les mandalas desable que confectionnent les moines bouddhistes. Elle invite le spectateur à la contemplation de la multiplicité dans l’unité. La seconde, réalisée à partir de 350 échantillons de terre collectés en France, nous offre un délicat sentiment d’harmonie qui nous rappelle que la terre est aussi pigment, matière première de la peinture. Ainsi l’art d’aujourd’hui s’ouvre sur un espace global dans lequel le spectateur est invité à en parcourir le chemin, voire parfois à participer à l’éclosion de l’œuvre : le geste de Kôichi Kurita dans l’amoncellement conique de terre récoltée lors de ses voyages nous remémore l’infinie variété colorée de la matière terre, et dans une installation épurée où vide et plein se côtoient, nous renvoient à un espace harmonieux et simple. A ses côtés, son compatriote Yoshihiro Suda dispose dans des espaces vides et aseptisés de délicates fleurs sculptées dans du bois qui nous suspendent dans un silence respiratoire. Ces fragiles végétaux placés dans des lieux insolites (des folles herbes à même un sol de musée, par exemple…) nous rappellent à la fois la beauté d’une force naturelle toujours présente tout autant que son souffle pulsatif et vibrant dans l’artifice né de l’acte créatif d’un homme… Ces œuvres poétiques sont un hommage à la beauté de la nature et à la Terre dans ce qu’elle a de primordial, matriciel, et condition même de nos existences. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*