BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

L’harmonie Yin-Yang

article



Dans cette rubrique, Georges Saby vous propose différentes clés pédagogiques pour les actuels ou futurs enseignants de disciplines asiatiques… et pas seulement.

Par Georges Saby


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°26
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nous allons tenter, autour de la notion de yin et de yang, de passer concrètement de son abstraction à la réalité pratique en pédagogie. Cela s’effectuera en deux temps. Cette première partie traitera plus de généralités, dont nous découvrirons les clés d’ordonnancement, et la deuxième partie, de son lien pratique. Notre monde, l’ensemble du terrestre, visible ou invisible, est soumis aux règles bien connues maintenant des lecteurs : le yin et le yang. Ce grand principe chinois de répartition entre les êtres et les choses a été directement produit par l'intelligence humaine. Il est issu de la relation pratique des anciens Chinois avec leur environnement immédiat. Comme tout concept chinois, il est essentiellement lié à nos sens et au perceptible, et donc un repère utile au quotidien pour qui en comprend et maîtrise les "ficelles". L'innommable Tao, quant à lui, reste au-delà et non soumis aussi directement aux contingences terrestres. Le yin et le yang (ou taïji) sont des concepts grandement issus de l'observation de la nature par les Chinois en des temps reculés. Les idéogrammes chinois originels représentent l’ubac et l’adret des deux côtés d’une vallée de montagne. La distinction au sein de la paire yin et yang met en évidence les notions de comparaison ou d’opposition entre le côté plus ensoleillé de la montagne et son double plus ombragé. Ainsi le yin/yang se définit au départ par rapport à la lumière ou l’ombre, le chaud et le froid, qui impliquent un épanouissement de la vie différent. Plus tard, l’ensemble des aspects du microcosme et du macrocosme liés à la Vie fut embrasé dans des catégorisations du yin ou yang. Le féminin fut associé au yin, le masculin au yang.

Les qualités fondamentales
Les anciens Chinois qui ont conceptualisé le couple yin/yang l'associent à quatre qualités fondamentales et indissociables. Tout ce qui entre dans le champ du yin et du yang respecte ou fusionne avec ces quatre qualités :
1- yin/yang sont indissociables (l'un n'existe pas sans l'autre)
2- yin/yang sont complémentaires (l'un et l'autre constituent un tout)
3- yin/yang sont opposés (chacun d'eux tend vers un extrême distinct)
4- yin/yang sont relatifs (ils sont soumis au mouvement général de transformation de la nature soumis à la tutelle du Seigneur Temps).

Le yin-yang et ses effets pédagogiques
La matière pédagogique elle aussi entre dans l’espace soumis aux lois du yin et du yang. En effet, transmettre une ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*