BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Politique et pluralisme thérapeutique

article

“Il est indispensable que les praticiens de médecine traditionnelle chinoise se regroupent…”

Régis Pluchet, journaliste au journal Alternative Santé-L’Impatient et secrétaire général du CODEMA (Collectif pour la Défense et l’Evaluation des Médecines Alternatives) nous instruit sur les dossiers en cours concernant les médecines non conventionnelle

Par François Marquer , Régis Pluchet


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°26
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

François Marquer : Alors que les ostéopathes et les chiropraticiens sont engagés sur la voie de la reconnaissance, comment vois-tu l’évolution des autres professions de médecines non conventionnelles ?
Régis Pluchet : Je confirme qu’après le vote du Parlement au mois de février 2002, le nouveau gouvernement est en train de préparer les décrets d’application de la loi encadrant ces deux métiers. En ce qui concerne la médecine traditionnelle chinoise en France, il n’est toujours pas question d’officialisation bien que nous ne sachions pas encore ce qu’en pense le nouveau gouvernement. Sous le gouvernement précédent, j’ai rencontré, au printemps 2000, le responsable du dossier de la reconnaissance de l’ostéopathie et de chiropractie (conseiller technique de Bernard Kouchner). Il était très au courant du dossier européen et savait pertinemment que, dans les pays voisins, les ouvertures vers la reconnaissance des médecines non conventionnelles étaient de plus en plus nombreuses. Mais, avait-il précisé, c’est déjà beaucoup d’obtenir la reconnaissance de l’ostéopathie et de la chiropractie en France et c’est ce dossier qu’il faut faire aboutir avant tout.

F. M. : Pour quelles raisons, en dehors des éléments conjoncturels politiques, ce sont ces professions qui ont été reconnues plutôt que d’autres ?
R. P. : Ce conseiller technique nous a dit, comme l’a déclaré également Bernard Kouchner au moment des votes à l’Assemblée Nationale et au Sénat, que les pressions européennes sur la France en ce qui concerne ce dossier sont fortes, et que la France ne voulait pas rester à la traîne. En effet, depuis quelque temps déjà, des lois concernant ces deux professions sont édictées dans certains pays en Europe, et notamment en Belgique et au Royaume Uni. D’ailleurs, dans ces pays, ces lois ont été pour beaucoup dans l’évolution des esprits car elles organisent fort bien ces professions. En outre les ostéopathes et les chiropracteurs sont les mieux organisés, tant au niveau des formations qu’à celui des structures professionnelles. Ce n’est le cas dans aucune autre profession de médecines non conventionnelles. Il est indispensable que les praticiens de médecine traditionnelle chinoise se regroupent dans le cadre d’organisations professionnelles autour de formations de haut niveau.

F. M. : Tu as participé aux travaux de différentes commissions européennes. Y as-tu rencontré d’autres professions organisées au niveau européen ?
R. P. : Le problème ne se pose pas de la même manière dans chaque pays. Ainsi, aux Pays-Bas et dans les ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*