BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Fasciapulsologie

article

La circulation des fluides, la mémoire des tissus

Et si nos fascias étaient le fil d’Ariane de notre histoire ? Et si l’équilibre pulsatoire de notre circulation sanguine rythmait notre vie ? Depuis maintenant 25 ans, Christian Carini, précurseur de la fasciapulsologie, s’évertue par un toucher délicat e

Par La Rédaction


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°35
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

GTao : Chistian Carini, comment en êtes-vous arrivé à développer votre thérapie ?
Christian Carini : J’ai été aveugle de 4 à 8 ans, l’âge auquel j’ai été opéré. Je me suis réveillé les jours qui ont suivi l’intervention, différent de ce que j’étais avant. Non pas que la cécité ait développé une sensibilité particulière, mais je me suis aperçu que j’avais des sensations nouvelles, et notamment lorsque je touchais un corps. Aussi, vers l’âge de 12 ans, au moment où je devenais un homme, je me suis rendu compte que le corps avait une « expression » fabuleuse, et j’ai compris que je devais garder ces perceptions tout le temps, qu’il fallait faire ce don de soi pour les autres.

GTao : Que voulez-vous dire par « expression » ?
C. C. : Chaque corps a une « expression », c’est-à-dire un rythme, une hérédité, une génétique, qui font la personne.

GTao : Quel rapport cette découverte a-t-elle eu avec le nom que vous avez choisi pour désigner votre pratique : la fasciapulsologie ?
C. C. : Après m’être intéressé au mouvement du corps et à son rythme, j’ai commencé à sentir la circulation sanguine et les pouls. Je me suis aperçu que lorsque les gens avaient mal, l’expression de leur pouls était différente, d’où le terme : « pulsologie ».

GTao : Existe-t-il plusieurs pouls comme en MTC ?
C. C. : Il y a tous les pouls artériels qui se trouvent partout là où il y a des artères, mais ce ne sont pas les pouls chinois. Tous ces pouls doivent avoir la même résonance. Si le pouls est déséquilibré, je le « débalance », c’est-à-dire que je le transforme
et le rééquilibre.

GTao : L’écoute du flux sanguin se trouve donc à la base de vos soins.
C. C. : J’agis en harmonie sur le tissu et le sang, donc la structure dans lequel on retrouve les vitamines, les minéraux, les hormones, les enzymes… Tout ce dont l’homme a besoin pour manger à sa faim ! Et tout ce qui circule dans le sang : manganèse, potassium ou zinc qu’un organe estime bon pour lui sera saisi au passage…

GTao : Et les fascias ?
C. C. : Le sang en se densifiant crée les fascias qui sont comme des fils d’argent qui parsèment tout notre ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*