BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

Pandore, métempsycose et fiction

article



L’espérance de vie ne cesse de croître en Occident. La science nous dit que nous pourrons bientôt vivre jusqu’à 130 ans. La DHEA, élixir de jeunesse des temps modernes, nous permet de préserver notre vitalité plus longtemps. Mais de quoi Humains rêvons-no

Par Sandrine Toutard


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°39
Extrait du dossier : LONGÉVITÉ ET IMMORTALITÉ
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Etre immortel. Deux mots qui paraissent mal s’associer si la condition de l’existence est aussi son contraire. Dans le langage religieux, en tout cas chrétien, il s’agit d’une soustraction à l’emprise du temps, proche de l’éternité. A ce titre, l’existence n’a ni commencement ni fin, ces termes n’y ayant pas même de sens. Elle est donc à distinguer de l’immortalité, qui a un début et pas de fin. Etre immortel, cela signifie ne pas mourir, ne jamais mourir. Mais ne pas mourir, c’est vivre comment ? Et d’abord : qui meurt quand je meurs ? Qu’est-ce qui meurt ? Et quand l’autre meurt, qu’est-ce qui meurt pour moi ? Et depuis quand se pose-t-on cette question ? Depuis quand remet-on en question un fait naturel, immuable ? Qu’est ce qui fait que l’homme n’accepte pas de mourir comme il accepte de grandir ? Peut-être la nostalgie d’un temps sans temps, où nous étions éternellement vivants, un temps sans fin, s’étirant sans cesse…
Aux origines, nous étions immortels
Les mythes du monde entier ne se bornent pas à nous conter ce qui se passe après la mort, mais aussi comment la mort a été introduite dans le monde. Pour nous, Européens, le mythe fondateur est la Boîte de Pandore. Pandore, la première des mortelles, a été créée par plusieurs dieux, sur ordre de Zeus qui voulait semer la panique sur terre après le vol du feu par Prométhée. Héphaïstos lui donna sa forme, Aphrodite sa beauté, Hélios lui apprit le chant, et Hermès la flatterie et la tromperie. Athéna, enfin, la vêtit. Prométhée avait ordonné de refuser tout cadeau de Zeus, mais, quand Epiméthée vit Pandore, incapable de refuser, il l'épousa. Celle-ci ouvrit alors la boîte interdite et lâcha sur terre tous les maux qu'elle renfermait, apportant ainsi le chaos. Seule, restait au fond, l'Espérance aveugle. Pandore la persuada de sortir afin de consoler l'humanité.
L’immortalité après la mort
Les hommes de Cro-magnon et même de Néanderthal enterraient leurs morts avec des fleurs ou des outils, mais rien ne permet de déterminer s’ils pensaient que cela leur serait utile dans un hypothétique au-delà ou plus simplement si cela correspondait à des marques posthumes d’affection au même titre que nous fleurissons les tombes. On sait que l’Egypte des Pharaons avait Osiris, pesant le bien et le mal de la vie du mort pour déterminer où l’orienter, et qu’au VIe siècle avt J.-C. ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*