BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail
habillez-vous generation tao


» retour

L’homme du Tao

article

Une hygiène de vie

Laisser être
Laisser croître
Laisser être, ne pas accaparer
Entretenir, ne pas assujettir
Présider à la vie,
ne pas faire mourir
C’est cela la vertu originelle.
Dao De Jing

Par Rodolphe Spiropoulos


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°39
Extrait du dossier : LONGÉVITÉ ET IMMORTALITÉ
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le taoïsme a marqué profondément la vie chinoise, il insiste sur ce qui est naturel et spon-tané. Les taoïstes se réalisent et disparaissent sans laisser de traces, aussi les pratiques taoïstes de longévité en quête de l’immortalité peuvent-elles se comprendre comme la recherche d’une fusion harmonieuse de l’Etre dans l’Univers.
L’Homme du Tao
La pensée cosmologique chinoise taoïste sous-tend la question du rapport entre l’homme, la terre et le ciel ; tous les événements dans l’univers, naturels ou humains, maillons continus de processus ayant en eux leur propre négation, ne peuvent trouver de fin dans l’évolution. Le Dao, la Voie, principe premier, degré ultime, absolu, préside à la production et à la transformation de toutes les choses. Tout sort du chaos, tout y retourne, commencement et fin sont identiques. Dans la recherche du Dao, voie d’accès au souffle cosmique, tout dans l’activité quotidienne doit y contribuer : respiration,  alimentation, exercices physiques, pensées, sexualité. Ainsi astrologie, divination, médecine, dao yin, exercices du corps et de l’esprit (voir peinture sur soie ci-contre) tendent vers un même but : acquérir pendant cette vie matérielle la possibilité d’accéder à une autre forme de vie, ne pas vivre pour soi mais pour l’éternité.
L’état « Shenren »
La connaissance de soi et de l’univers, la pratique du non-agir, du lâcher-prise, de la simplicité permet l’action du Dao. Il s’agit de vivifier le principe vital pour s’accorder avec l’Univers et exister ainsi longtemps :« ne pas faire mourir, présider à la vie ». Il faut transformer le corps pour le rendre immortel et donc nourrir le corps et les esprits ; nourrir le corps par la respiration, l’alimentation, l’alchimie et les pratiques sexuelles ; nourrir l’esprit par la concentration, la méditation et la contemplation. En atteignant la trinité avec Ciel et Terre, l’Homme atteint ainsi l’unité et l’identité avec l’au-delà. La pratique des bonnes œuvres attire la bienveillance des dieux surtout, si elle s’accompagne d’exercices respiratoires et d’une hygiène alimentaire. L’homme, dont le Dao change le corps, xing, et l’esprit, shen, pour ne devenir qu’un, atteint l’état shenren, sa substance ne se détruit plus par la transformation et ne meurt point ; il y a identité du corps et de l’esprit, de l’homme et du Dao. Ainsi peut-on voir dans le taoïsme intimement liés : hygiène, médecine et religion. Cette union avec le Dao demande l’effort d’une vie entière, d’une longue vie, soit-elle sans fin.  ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*