BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Toucher & masser

article

C’est entrer en relation…

Des techniques bien sûr pour soulager la mère, stimuler le nourrisson, mais aussi des gestes simples qui laissent au contact et à la force amoureuse du toucher son rôle primordial dans l’accompagnement de la naissance.

Par Joël Savatofski


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao hors-série n°5 : Naître aujourd’hui
Extrait du dossier : Préparer la naissance
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La maternité est une période extraordinaire où la vulnérabilité affective et l'état de sensibilité sont très éveillés. Toucher et masser tout en douceur apporte à la fois réconfort, sensation de sécurité et marque de confiance. Cela peut aider la future mère à mieux supporter ces quelques mois d'attente, de transformations physique et physiologique, et peut être l'occasion de se familiariser, de se sensibiliser à la présence de l'enfant et d'établir pendant toute cette période un contact étroit avec lui.

Aider à soulager
Par son poids et la place qu'il occupe dans le ventre de sa mère, le bébé entraîne la bascule du bassin, la future maman compensant en se cambrant au niveau lombaire ; les tensions dans cette région du corps sont donc fréquentes, provoquant souvent des lombalgies, voire sciatalgies. Par ailleurs, la circulation du sang, en particulier le retour veineux, se trouve également gêné. Il n'est pas rare que des problèmes circulatoires, type œdèmes, stases veineuses, des douleurs, type lourdeurs au niveau des jambes, se manifestent. Rien de très important en général, mais tous ces maux désagréables, répétitifs, finissent par fatiguer la future mère. Pour l’accompagner et l'aider à mieux combattre ces maux courants, un massage en douceur est idéal, au niveau du dos, des trapèzes, du cou, du visage, surtout à partir du 7e mois.

Et les vergetures ?
Autre petit tracas : l’apparition de vergetures. Je conseille à la future mère, dès le début de la grossesse, de masser le pourtour de ses fesses, de son ventre, l'intérieur des cuisses et le contour des seins avec une crème hydratante ou une huile (amande douce, noyau d’abricot): avec des mouvemenst glissés, les mains bien à plat pour étirer doucement la peau. Les tissus ainsi travaillés gagnent en élasticité et cela permet d'éviter le craquellement des fibres peauciers. En fin de grossesse, elle pourra de la même façon préparer le mamelon à la lactation en se massant par des petites pressions et des étirements doux entre le pouce et les doigts de la même main, le pourtour du mamelon.

Préparer le père
Si beaucoup de femmes sont sensibilisées au déroulement d’une grossesse, toutes n’ont pas cette chance, il n’est pas rare de rencontrer encore de jeunes femmes avec très peu d'expérience et de connaissances sur le fonctionnement de leur corps. L’état de grossesse peut être alors vécu comme un état angoissant. Pour vivre ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*