BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter


» retour

La mutation des polarités

article

Yin-Yang, Yang-Yin

O yez, oyez, la vision Yin-Yang va changer votre vie ! Le Yin-Yang n’est pas une énergie ou une substance particulière, mais un concept purement philosophique, une vision du monde s’appliquant à tous les phénomènes de la vie. Il est troublant d’ailleurs d

Par Imanou Risselard , Pol Charoy


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°53
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le Yin-Yang n’est pas une énergie ou une substance particulière, mais un concept purement philosophique, une vision du monde s’appliquant à tous les phénomènes de la vie. Il est troublant d’ailleurs de s’apercevoir que le concept du Yin-Yang commence par le Yin et non le Yang.
Pol : Cela me ramène au fait que nous, « le sexe fort », naissons du ventre d’une femme… Etre étrange, comme vous le savez, aux chromosomes « XX » !

Imanou : Et pour nous, femmes dites du « sexe faible », n’est-il pas étrange de réaliser un tel tour de force et de réussir à sortir de notre creuset chromosomique cet être doublement étrange pourvu d’un chromosome X et d’un autre Y ?

Imanou & Pol : Car c’est seulement à partir de ce féminin (Yin) que peut apparaître le masculin (Yang) sous la forme, entre autre, d’une paire de chromosomes « XY ». La mutation de la femme en homme… en mâle… serait donc un magnifique exemple de cette philosophie de mutation des polarités, nécessaire à la création de la diversité dans le monde. Est-ce d’ailleurs cela que les hommes veulent se cacher au point de vouloir chasser la femme en eux, la réduire ou la cacher ?

Pol : D’ailleurs, en tant qu’homme, et au regard de cette connaissance, je m’interroge : être homme serait aussi être un peu femme… Mais pourquoi ne me l’a-t-on pas dit plus tôt ? Cela m’aurait évité beaucoup de questionnements identitaires concernant ma « virilité ». Parce que oui, être virile, c’est donc aussi être « femme » ! En tous cas, au moins « féminin » quelque part en soi… Par mille Taolu, c’est une révélation ! Et je crois que cela me suffit pour aujourd’hui, je vais partir méditer cela. Qu’en dis-tu Imanou ?

Imanou : Si je prolonge cette idée… En tant que femme, être femme serait aussi percevoir ce possible du « mâle » en moi. Cette conscience m’aurait peut-être évité toutes ces années d’interrogations autour de ma sacro-sainte féminité. Et j’aurais cessé de convoiter secrètement la place de l’homme jusqu’à prendre possession de ses attributs pour être enfin reconnue dans ma « virile-féminité ».

Pol & Imanou : A quoi nous ajouterons que le Yin sans le Yang est stérile, et que le Yang sans le Yin est destructeur. Nous pressentons ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*