BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

La danse Orientale

article

Cette « danse du ventre » si mystérieuse… par Magali Pénoël

Enracinement, spirales, mouvements de la colonne vertébrale, voilà des notions familières à la pratique du Qi Gong ou du Taiji… Et pourtant, nous parlons ici de danse orientale. Nous vous invitons à plonger dans l’univers magique et mystérieux de l’Orient

Par Magali Penoël


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°56
Nb de pages : 3

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Tu dis que tu vas danser jusqu’à l’aube, mais as-tu demandé au percussionniste s'il est partant ?
Proverbe Yoruba

La danse orientale, plus connue sous le nom de « danse du ventre », est une danse  qui séduit, a séduit et fasciné les peuples européens. Chargée de mystère, elle véhicule des images de sensualité et de volupté, elle rappelle dans l’imaginaire collectif les danses des mille et une nuits. Mais au-delà de sa beauté esthétique, la danse orientale nécessite un véritable apprentissage…
Un rituel pour favoriser l’enfantement
L’origine de la danse égyptienne reste encore bien mystérieuse. Elle aurait été pratiquée en Egypte ancienne comme un rituel effectué entre femmes pour invoquer les dieux qui favoriseraient l’enfantement. Ainsi la danse orientale unit-elle à la fois la sensualité et la spiritualité. Elle se décline sous différents styles : la danse égyptienne (Sharki, Baladi), libanaise, marocaine, algérienne, le style cabaret tribal…

La danse de la terre
Je fus initiée à la danse égyptienne en 1999. Mon premier professeur, Veerle Verbeck, m’a fait découvrir que c’était avant tout une danse de la terre : les genoux fléchis, les pieds ancrés dans le sol. Qu’il s’agissait également d’une danse à la fois liante et staccato. J’ai appris à lier les mouvements souples, ronds, fluides du bassin en enchaînant des mouvements beaucoup plus dynamiques, aux « accents » précis et secs rythmés par les percussions. Conjuguer la force du bassin avec la détente est un exercice qui m’a demandé
plusieurs années d’apprentissage…

La danse des lemniscates
La danse se caractérise également par les figures de lemniscates : des huit sont ainsi réalisés dans toutes les directions et impriment chaque mouvement. On trouve des figures de huit couchés, inversés, creusés, des figures de huit dans la colonne, le bassin, les mains et même au niveau de la tête.

La danse des vibrations
Les frétillements ou tremblements, les vibrations, restent un temps fort de la danse orientale. Ces frétillements demandent une grande maîtrise du souffle et un contrôle de chaque muscle du corps. Ils permettraient une activation au niveau de la sphère digestive.

La danse du ventre
Cette danse du « ventre », comme son nom l’indique, demande une détente abdominale qui passe par la respiration diaphragmatique. Le ventre revêt ici toute une connotation symbolique et archétypale : comme berceau de l’humanité, comme siège de la respiration, de l’enfantement, de la digestion, de la sexualité ; il agit ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*