BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Précisions sur le style Chen

article



Suite à l’article "Style Chen : Lao Jia et Xin Jia" paru dans notre hors-série n° 1, et des remarques portant sur plusieurs points, la rédaction a souhaité que M. Sun Gen Fa complète son article afin de préciser sa thèse sur l’histoire du style Chen, et c

Par Fa Sun


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°23
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Grande Forme et "Petite Forme"
En tout premier lieu, il me semble important de repréciser les notions de "grande forme" et de "petite forme". En Chine, la version officielle attribue l’origine du Taï Ji Quan (TJQ) à Chen Wang Ting, créateur du style Chen. Celui-ci a ainsi conçu sept taolu ("enchaînements") dont deux sont encore pratiqués actuellement : le premier tao de 83 mouvements appelé Ti I Lu et le deuxième appelé Pao Zhui. Les cinq autres ont disparu pendant la dynastie Qin.
Lors de la quatrième descendance du style Chen, deux grands maîtres ont initié deux branches distinctes :
- M. Chen Chang Xing qui poursuivit cette pratique des deux taos que l’on nomme Da Jia (la "Grande Forme"), ou encore Lao Jia, Da Jia ("l’Ancienne et Grande Forme")
- M. Chen You Ben qui en atténua les difficultés en privilégiant les mouvements qui restent amples, mais plus sobres. Cette nouvelle orientation de la pratique est considérée comme le début de la "Petite Forme" ou Xin Jia. Son disciple, M. Cheng Qing Ping poursuivit cette modification de la forme en la concentrant et en accentuant la spirale des mouvements : on la nomme Xin Jia, Xiao Jia ("Nouvelle Forme, Petite Forme"). Issu d’un village situé à 10 km de Chen Jia Gou, elle prit aussi le nom de ce lieu : Zhao Pao Jia. La Chine parle ici, de manière officielle de "Nouvelle Forme", car les mouvements ont été clairement modifiés.
La pratique de la "Petite Forme" est surtout développée dans sa région d’origine et, donc moins répandue que la "Grande Forme" ; mais elle demeure néanmoins un maillon important du style Chen car elle a donné naissance à deux autres styles : Wu et Sun. Quant à la Grande Forme, elle a initié le style Yang, puis l’autre style Wu. Cette évolution du TJQ au cours de l’histoire est due à l’apport personnel de grands maîtres reconnus par leurs pairs et dont la descendance est établie officiellement. Par leur technique, soutenue par une approche théorique et philosophique, ils ont influencé leur pratique pour les générations futures.

Méprise sur la "Grande Forme"
D’autres confusions, concernant le TJQ style Chen, nuisent aussi à propos des termes de "Nouvelle Forme et Ancienne Forme" ou de "Forme Traditionnelle" (Cf. Gtao HS1). Cette méprise s’applique uniquement sur la "Grande Forme" ou Da Jia. En effet, cette forme s’est transmise de Chen Chang ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*